Glossaire

vent local

À une zone géographique plus ou moins restreinte et plus ou moins nettement délimitée peut fréquemment être associé un régime de vent particulier, qui ne souffle sur cette zone que lorsque s'y installe un certain type de temps , et qui est alors descriptible à l'aide de caractéristiques telles que sa direction , les ordres de grandeur de sa force et de sa turbulence , l' humidité et la température de l' air qu'il véhicule, la transparence de cet air et les sortes d' aérosols qu'il contient, le temps sensible qu'il apporte, l'évolution du vent lors d'une journée ou d'une suite de jours... ; dans la mesure où tout ou partie de ces caractéristiques entretiennent une influence sensible sur le cadre physique et l'existence humaine au sein de la zone concernée, influence que l'on ne retrouve pas hors de cette zone, le régime de vent ainsi décrit se voit tôt attribuer au cours de l'histoire un nom spécifique — sinon plusieurs — et peut être qualifié de vent local. Il existe donc, en principe du moins, deux genres de vent local :

 

  • les uns sont en fait des vents qui soufflent sur une région plus étendue que la zone géographique observée, mais auxquels la traversée de celle-ci imprime des particularités ayant des répercussions sur les plans physique et humain (ainsi, le noroît et le suroît dénomment respectivement, en France, les vents de direction générale nord-ouest et sud-ouest lorsqu'ils soufflent depuis la mer au-dessus des régions côtières de la mer du Nord, de la Manche et du nord de l'Atlantique) ;

 

 

  • les autres sont générés par des conditions propres à la zone observée, celle-ci pouvant même se réduire à un col ou une vallée, aux abords d'un lac, à un espace urbain... : les plus manifestes de ces vents locaux sont de fortes brises , comme par exemple le "vent de Maurienne", brise de vallée soufflant de l'ouest en Savoie, ou le "vent des dames", brise de mer soufflant du sud-ouest en saison chaude sur la Provence côtière.

 

Cependant, cette distinction généralement admise entre les deux genres de vent local est délicate à appliquer dans bien des cas, par exemple pour les vents de foehn . On peut lui préférer une distinction non causale liée à la comparaison avec le vent synoptique , tel qu'il se déduit du calcul du vent géostrophique par la règle de Buys-Ballot (en prenant aussi en compte, dans la couche limite planétaire , l'effet du frottement ). Sous cette acception plus restreinte, on nommera alors vent local un vent qui, étant lié à un climat local , souffle au-dessus d'une zone géographique peu étendue et ne peut donc voir ses particularités mises en évidence sur une carte synoptique ; dans le cas contraire, on appellera le régime de vent un vent régional : celui-ci, étant lié à un climat régional , concerne une zone suffisamment vaste pour que ses caractéristiques météorologiques soient discernables sur la carte synoptique.

Un vent local (au sens large) est un élément déterminant du climat de la zone géographique sur laquelle il souffle, et en conséquence il agit directement sur la flore, la faune, le paysage naturel et l'économie agricole de cette zone. Pareille action, lentement sensible aussi sur le relief, s'exerce indirectement sur le paysage rural à travers la conception et la disposition des habitations et des terrains ; en outre, elle peut exiger une organisation particulière en matière de sécurité civile en cas de risque de pollution atmosphérique , de tempête , d'incendie de forêt, etc. Enfin, une période de vent local a parfois des répercussions d'ordre physiologique, voire psychologique, sur la santé et l'équilibre des animaux et des êtres humains qui la subissent.