Actualités

23/09/2014

Fraîcheur matinale au Nord

Fraîcheur matinale au Nord

Fraîcheur matinale au Nord

23/09/2014

Cette matinée du mardi 23 septembre – jour de l'équinoxe d'automne – a été marquée par une fraîcheur brumeuse au nord de la Loire. Des conditions anticycloniques sans vent avec un ciel dégagé et de l'air frais arrivé par le nord depuis dimanche ont favorisé cette baisse des températures.

Mardi matin à l'aube, on a relevé les températures minimales suivantes :
0.2°C à Mourmelon-le-Grand (Marne)
0.7°C à Buhl (Moselle), au cœur du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges
1.1°C à Auberive (Haute-Marne)
2.4°C à Luxeuil (Haute-Saône)
3°C à Châtillon-sur-Seine (Côte d'Or)
4.4°C à Metz
5°C à Strasbourg
5.6°C à Morlaix (Finistère)
6.3°C à Rennes

Des brouillards sont venus "compléter" cette ambiance de début d'automne sur les régions situées au nord de la Seine et près de la Manche. C'est en Lorraine qu'ils étaient les plus denses avec par exemple une visibilité de 50 mètres seulement à Nancy à 7h30 du matin.

Sur l'extrême sud-est la, douceur résiste sous l'influence d'une dépression positionnée sur la péninsule ibérique véhiculant des remontées nuageuses et de l'air doux méditerranéen. Météo-France a ainsi relevé ce matin 19.8°C à Menton ou encore 19.2°C à Toulon (minimales au-dessus des normales*).

Dans les prochains jours, les températures devraient être proches des normales avec des minimales un peu fraîches au nord de la Loire (entre 4 et 8 °C), plus douces au sud (entre 8 et 16 °C). Les maximales devraient être comprises entre 17 et 23 °C du nord au sud, voire 23 à 26 °C en Corse.

 image satellite du 23 septembre 2014 6h UTC
Image satellite du mardi 23 septembre à 6h UTC © Météo-France

 
* : normales 1981-2010

 

 

23/09/2014

L'automne météo a commencé ... le 1er septembre

L'automne météo a commencé ... le 1er septembre

L'automne météo a commencé ... le 1er septembre

23/09/2014

Ce mardi 23 septembre est annoncé comme le début de l'automne sur les calendriers. Pourtant, pour les météorologues, l'automne a déjà commencé …

Si les saisons astronomiques ou calendaires débutent avec les équinoxes (printemps et automne) et les solstices (été et hiver), en météorologie, elles débutent en effet plus tôt et correspondent à des périodes de trois mois pleins (voir les dates ci-dessous). Pourquoi un tel décalage ?

Prenons comme exemple l'été. En météorologie, l'été correspond à la période de l'année la plus chaude. La durée d'ensoleillement maximale se situe autour du solstice d'été (20 ou 21 juin). Mais en raison de l'inertie de l'atmosphère, ce n'est qu'environ trois semaines plus tard que la température moyenne est généralement à son maximum, c'est-à-dire à la mi-juillet. On considère que ce moment correspond au milieu de l'été. Ainsi, en météorologie, l'été commence début juin et s'achève fin août.
Avec le même raisonnement, l'ensoleillement est minimal au solstice d'hiver (21 ou 22 décembre). Mais avec l'inertie de l'atmosphère, le pic de l'hiver se situe plutôt mi-janvier. L'hiver météorologique commence ainsi début décembre et s'achève fin février.

Dans l'hémisphère Nord, la plupart des pays ont adopté cette règle et les saisons météorologiques sont  les suivantes :

•    Automne : du 1er septembre au 30 novembre (septembre, octobre et novembre)
•    Hiver : du 1er décembre au 28 ou 29 février (décembre, janvier et février)
•    Printemps : du 1er mars au 31 mai (mars, avril et mai)
•    Eté : du 1er juin au 31 août (juin, juillet et août)


Les saisons sont inversées dans l'hémisphère Sud.

 

 

22/09/2014

Longue période chaude, sèche et ensoleillée dans l'Ouest

Longue période chaude, sèche et ensoleillée dans l'Ouest

Longue période chaude, sèche et ensoleillée dans l'Ouest

22/09/2014

Les trois premières semaines de septembre ont été remarquables sur l'ouest de la France. Les conditions y ont été estivales et particulièrement sèches sur le Nord-Ouest. Cette situation s'explique par la présence de dépressions au large sur l'Atlantique qui ont favorisé la remontée d'air chaud sur la façade occidentale du pays. Par ailleurs le nord de l'Hexagone a été protégé par l'anticyclone positionné au nord de l'Europe.

Pmer moyenne 1 au 21 septembre 2014
Champ de pression moyen entre le 1er et le 21 septembre 2014 (en rouge les valeur anticycloniques, en bleu les valeurs dépressionnaires) © Météo-France (cliquez sur l'image pour l'agrandir)


Quelques chiffres

À Brest, la température moyenne du 1er au 21 septembre a été de 17,8°C (23,7°C pour les températures maximales) : une température aussi élevée n'a jamais été relevée sur les trois premières semaines d'un mois de septembre depuis le début des mesures en 1945. De même, à Lorient, on a relevé sur cette même période une température moyenne de 18,7°C (24,6°C pour les maximales). On n'avait jamais mesuré une température aussi élevée depuis le début des relevés en 1952.

Ces trois premières semaines de septembre ont aussi été particulièrement sèches. À Rennes, au 21 septembre, on relevait seulement 1,6 mm* de pluie alors que la normale mensuelle** est de 59 mm.
À Nantes, il n'a pas plu depuis le 27 août (on relevait au 21 septembre seulement 0,2 mm de précipitations sous forme de rosée). Pour retrouver une série aussi longue de jours sans pluie à Nantes, il faut remonter à la période du 30 mars au 24 avril 2003. Par ailleurs le cumul d'ensoleillement (195,7 heures) dépasse d'ores et déjà la normale*** (193,8 heures). On n'a jamais mesuré à Nantes un tel cumul d'ensoleillement sur les trois premières semaines de septembre depuis le début des mesures  en 1949.

La chaleur et l'ensoleillement ont aussi été très marqués dans le Sud Ouest au cours de ces trois premières semaines de septembre. À Biarritz, Toulouse et Mont-de-Marsan, il faut remonter à septembre 1987 pour trouver des températures maximales plus élevées que cette année sur cette période. Par ailleurs si l'ensoleillement a été particulièrement élevé du 1er au 21 septembre, les records des trois premières semaines de septembre 2007 n'ont généralement pas été atteints.

Refroidissement depuis dimanche 21 septembre

Un front froid s'est enfoncé sur le pays dimanche 21 septembre et les températures ont sensiblement baissé sur la moitié nord. On a ainsi perdu 8°C à Nancy et Rouen (26°C samedi, 18°C dimanche), 7°C à Paris (28°C samedi, 21°C dimanche) et 6°C à Lille (25°C samedi, 19°C dimanche).
Ces valeurs sont conformes aux normales d'une fin septembre.

Ecart temperature maximale moyenne entre 1 et 21 septembre 2014 
Carte de l'écart à la température maximale moyenne entre le 1er et le 21 septembre 2014 (normales 1981-2010) © Météo-France



* : 1 mm = 1 L/m2
** : normales 1981-2010
*** : normales 1991-2010

 

 

22/09/2014

9e Nuit européenne des chercheurs

9e Nuit européenne des chercheurs

9e Nuit européenne des chercheurs

22/09/2014

Nuit européenne des chercheurs 2014Vendredi 26 septembre, Météo-France participera à la 9e Nuit européenne des chercheurs, qui aura lieu simultanément dans 12 villes de France et 300 villes d'Europe, sur le thème de "L'expérience scientifique".
Rendez-vous à la Cité de l'Espace à Toulouse, pour rencontrer et échanger avec des chercheurs de nombreuses disciplines, autour d'expériences et d'activités ludiques. Les chercheurs de Météo-France participeront activement à ce rendez-vous ainsi que SAFIRE, le Service des avions français instrumentés pour la recherche en environnement.

Des entretiens d'une dizaine de minutes avec un scientifique seront également proposés au public, dans la zone de "speed-searching" animée par un groupe d'étudiants-chercheurs. Jean-Marcel Piriou, spécialiste de la modélisation numérique à Météo-France, se prêtera à l'exercice !

Parmi les invités, l'association Infoclimat présentera ses activités d'observation du temps.

Télécharger le programme complet de la soirée, pdf de 1,28 Mo


Informations pratiques

Nuit européenne des chercheurs
Accès libre et gratuit - de 18h à minuit

Cité de l'Espace
31, avenue Jean Gonord
31200 TOULOUSE

 

19/09/2014

Épisodes orageux dans le Sud-Est

Épisodes orageux dans le Sud-Est

Épisodes orageux dans le Sud-Est

19/09/2014

Un premier épisode de fortes pluies orageuses, typiques de la saison automnale en Méditerranée, s'est produit entre mardi soir et jeudi matin. Un flux de sud-est s'est mis en place dans les basses couches de l'atmosphère, particulièrement chaud et chargé d'humidité lors de son passage sur la mer Méditerranée. Dans un contexte instable avec de l'air froid en altitude, ce flux a entraîné la formation de cellules orageuses intenses.


Des cumuls de pluie remarquables entre mardi soir et jeudi matin

Dans la soirée puis la nuit de mardi à mercredi, l'ouest et le nord de l'Hérault, ainsi que le sud de l'Aveyron ont reçu de forts cumuls de pluie : 222 mm* à Saint-Gervais-sur-Mare (Hérault) soit le double de la normale mensuelle, dont 88 mm en une heure (l'équivalent de 3 semaines et demie de pluie**).

Au cours de la matinée de mercredi, les fortes pluies se sont décalées vers l'est de l'Hérault et l'ouest du Gard. C'est sur le piémont cévenol que l'épisode a atteint son intensité maximale entre le milieu d'après-midi et la soirée. On a relevé jusqu'à 273 mm à Montdardier (Gard) entre 16h et 21h, soit l'équivalent de 2 mois de précipitations. De très fortes pluies ont repris dans la soirée sur l'ouest héraultais avec 180 mm supplémentaires entre 22h et minuit à Saint-Gervais-sur-Mare.
 
Entre mardi soir 20h et jeudi matin 8h, on a relevé sur 36 heures, des cumuls remarquables :
468 mm à Saint-Gervais-sur-Mare (Hérault), plus de 4 mois de pluie, soit près de 40 % de la normale annuelle,
377 mm au Caylar (Hérault), plus de 3 mois de pluie,
372 mm à Montdardier (Gard), près de 3 mois de pluie,
327 mm à Anduze (Gard), plus de 2 mois de pluie,
317 mm à Saint-Hippolyte du Fort (Gard), plus de 2 mois de pluie.

Un nouvel épisode de pluies intenses dans la nuit de jeudi à vendredi

Jeudi soir, les pluies se sont réactivées dès 20h. L'Ardèche a été particulièrement touchée par ce nouvel épisode. Entre jeudi 20h et vendredi 11h, les cumuls relevés sur 15 heures dans ce département ont été remarquables, avec des valeurs correspondant à une voire deux fois ce qui tombe habituellement au cours d'un mois de septembre :
356 mm à Antraigues-sur-Volane (environ 2 mois de pluie) dont 71 mm en une heure,
354 mm à Barnas dont 57 mm en une heure,
343 mm à Sablières dont 81 mm en une heure,
307 mm à Loubaresse dont 52 mm en une heure.


Animation satellite entre minuit et 8h locales vendredi 19 septembre 2014
Animation satellite entre minuit et 8 h vendredi 19 septembre 2014 © Météo-France

De forts cumuls ont également été mesurés sur la même période sur le sud-est de la Lozère, à la frontière avec le Gard et l'Ardèche : 310 mm à Villefort dont 80 mm en une heure, 308 mm à Pied-de-Borne dont 96 mm en une heure.


Le temps sec sur les Cévennes ne devrait pas revenir avant dimanche. Pour suivre l'évolution de la situation, consultez la carte de vigilance météorologique et les bulletins de suivi.

* : 1 mm = 1 L/m2
** : normales 1981-2010