Actualités

20/11/2014

Alpes : des pistes de ski déjà bien enneigées

Alpes : des pistes de ski déjà bien enneigées

Alpes : des pistes de ski déjà bien enneigées

20/11/2014

Le week-end des 22-23 novembre, six stations alpines ouvrent une partie de leur domaine skiable*. Ces stations – La Clusaz, Montgenèvre, l'Alpe d'Huez, Courchevel, Val Thorens et Tignes – ont bénéficié de chutes de neige récentes et relativement abondantes. Val Thorens, plus haute station d'Europe, est habituellement la seule à ouvrir si tôt dans la saison.

Le Grand Galibier le 19 novembre 2014

Le Grand Galibier (3 228 m), situé près du point de jonction entre les départements de la Savoie, de l'Isère et des Hautes-Alpes, le 19 novembre 2014. © Météo-France / Daniel Goetz


Les premières chutes de neiges significatives de la saison hivernale 2014-2015 se sont produites le 4 novembre sur l'ensemble des Alpes françaises, où l'on relevait entre  15 et 40 cm  de neige au-dessus  de  2 000 m.
De nouvelles chutes ont eu lieu entre le 14 et le 18 novembre, d'abord au-dessus de 2 300 - 2 500 m, puis progressivement à des altitudes de moins en moins élevées, jusqu'à 1 000 - 1 200 m.
Au-dessus de 2 300  - 2 500 m, elles ont apporté de 50 à 100 cm supplémentaires sur une majorité de massifs.
Conséquence : un manteau neigeux plus épais que la normale** pour la saison (sauf dans certains massifs de Savoie), tout particulièrement dans les Alpes du Sud et le sud de l'Isère.

Voici quelques valeurs de hauteur de neige relevées le 20 novembre au matin en-dessous de 2 000 m d'altitude :
14 cm au Grand Bornand (1 270 m) en Haute-Savoie,
20 cm à Courchevel (1 780 m) et 23 cm à Valmeinier en Savoie,
16 cm à Saint-Christophe-en-Oisans (1 570 m) en Isère,
12 cm à Isola 2000 (1 860 m) dans les Alpes-Maritimes.
À plus haute altitude, on relève 33 cm à la station automatique de la Grande Paréi (2 240 m - Beaufortin), 80 cm à celle de l'Aigleton (2 240 m - Belledonne), 125 cm à celle des Écrins (2 980 m), 70 cm à celle du col Agnel (2 630 m - Queyras) et 80 cm à celle de Millefonts (2 430 m - Mercantour).

Le temps ensoleillé et très doux qui s'est installé le 20 novembre devrait persister durant le week-end. La neige devrait se tasser et fondre, au moins en partie, sur les versants ensoleillés. Elle devrait se maintenir sur les versants ombragés.


image satellite du 20 novembre 2014 12h UTC neige sur les Alpes


Image satellite du jeudi 20 novembre 2014 à 12h UTC.
Le temps est clair sur l'arc alpin et on distingue parfaitement la neige sur le relief. © Météo-France


* source AFP
** normale 1981-2010

 

 

20/11/2014

Dossier : en savoir plus sur le brouillard

Dossier : en savoir plus sur le brouillard

Dossier : en savoir plus sur le brouillard

20/11/2014

brouillard de rayonnement


Le brouillard désigne la suspension dans l'atmosphère de très petites gouttelettes d'eau réduisant la visibilité au sol à moins d'un kilomètre.
La saison la plus favorable à la formation de brouillard est l'automne avec les premiers refroidissements importants, souvent associés à des passages perturbés alternant avec des périodes anticycloniques.


Pour en savoir plus sur la formation et la prévision du brouillard et dangers qui y sont associés, consultez notre dossier.

 

19/11/2014

Des gelées toujours rares sur l’Hexagone

Des gelées toujours rares sur l’Hexagone

Des gelées toujours rares sur l’Hexagone

19/11/2014

Mercredi 19 novembre au petit matin, quelques rares gelées ont été observées sur le pays, avec  par exemple -1°C à Châtillon-sur-Seine en Côte d'Or. Ces quelques apparitions du gel ne remettent pas en cause la tendance constatée sur l'ensemble de l'année : 2014 reste remarquable par le faible nombre de jours de gel enregistré.

Au-delà du cas emblématique de Paris (lire notre article du 12 novembre) qui attend toujours sa première gelée de l'année,  de nombreuses villes ont connu cette année des gelées beaucoup plus rares que la normale. Ainsi, même s'il devait geler tous les jours jusqu'au 31 décembre, beaucoup de stations n'atteindraient pas leur moyenne annuelle* de jour de gel (température minimale inférieure ou égale à 0°C).

Voici, pour quelques villes, le nombre de jours de gelée observés du 1er janvier au 19 novembre 2014 et, entre parenthèses, la moyenne annuelle 1981-2010 :
Annecy : 22 (89)
Langres : 15 (73)
Bourg-Saint-Maurice : 50 (107)
Besançon : 11 (65)
Chambéry : 20 (74)
Saint-Etienne : 14 (65)
Poitiers : 5 (53)
Luxeuil : 38 (86)
Orléans : 7 (55)
Clermont-Ferrand : 16 (64)
Lyon : 4 (50)
Dijon : 23 (68)
Strasbourg : 22 (66)

 

nb jours de gel du 1 au 191114 et moyenne nov 

A gauche : nombre de jours de gel entre le 1er et le 19 novembre 2014
A droite : moyenne du nombre de jours de gel en novembre (1981-2010)
© Météo-France (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

Par ailleurs, quand il a gelé cette année, les gelées sont restées peu intenses. Seules cinq villes de plaine - Ambérieu, Luxeuil, Charleville-Mézières et Colmar - ont connu en 2014  une forte gelée avec des températures inférieures ou égales à -5°C.

Jeudi 20 matin, le thermomètre pourrait descendre à 0°C ou en-dessous par endroits, du Nord-Est au Massif central et jusqu'à l'intérieur de la Provence. Les jours suivants, une masse d'air plutôt chaude devrait intéresser le pays, avec à la clef, au gré de la couverture nuageuse, des températures très douces l'après-midi, en particulier dans le Sud-Ouest, le Sud-Est et la Corse.

* : normale 1981-2010

 

 

18/11/2014

Pluie : un mois de novembre déjà record dans les Alpes-Maritimes

Pluie : un mois de novembre déjà record dans les Alpes-Maritimes

Pluie : un mois de novembre déjà record dans les Alpes-Maritimes

18/11/2014

De nombreuses stations des Alpes-Maritimes ont d'ores et déjà enregistré des cumuls de pluie records pour un mois de novembre. À Nice, qui totalise 420,8 mm* depuis le 1er novembre, il s'agit même d'un record de précipitations tous mois confondus, depuis l'ouverture de la station en 1942.

Ces cumuls exceptionnels sont liés à la série de perturbations qui ont particulièrement touché la région Provence-Alpes-Côte d'Azur depuis le début du mois. Ces dernières se sont produites dans un flux de sud/sud-ouest, ce qui explique que les cumuls les plus forts aient été mesurés sur les Alpes-Maritimes, et de façon plus nette encore en Italie. Les régions situées autour du golfe du Lion, abritées par la chaîne pyrénéenne, ont en revanche été épargnées.


Cumul de précipitations du 1 au 18 novembre 2014.
Cumul de précipitations du 1er au 18 novembre 2014 au matin. © Météo-France (cliquez sur l'image pour l'agrandir)


Cumuls records pour un mois de novembre dans les stations des Alpes-Maritimes

Une station de montagne proche de la frontière, Les Mesce (1 330m d'altitude), a même mesuré 619,5 mm depuis le 1er novembre. Parmi les autres records, on peut retenir les 536,4 mm de Breil-sur-Roya (ancien record de 499,2 mm en novembre 2000, début des mesures en 1987), ainsi que les 475,4 mm d'Antibes (345,2 mm en novembre 2000, début des mesures en 1988). Toutes ces valeurs représentent environ 4 fois la normale** d'un mois de novembre.
Ces cumuls dépassent parfois nettement ceux relevés sur l'ensemble de l'année 2007, une année exceptionnellement sèche. Il n'était tombé par exemple que 317,8 mm à Nice et 407,2 mm à Antibes cette année là.

* : 1 mm = 1 L/m2
** : normales 1981-2010

 

 

18/11/2014

22, 29 novembre et 13 décembre : Météo-France partenaire des journées Sécurité ...

22, 29 novembre et 13 décembre : Météo-France partenaire des journées Sécurité neige et avalanche

22, 29 novembre et 13 décembre : Météo-France partenaire des journées Sécurité neige et avalanche

18/11/2014
© Météo-France / Gilles Brunot


L'ANENA (Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches) et  la FFCAM (Fédération française des clubs alpins) organisent, en partenariat avec Météo-France, des journées « Sécurité neige et avalanche » le samedi 22 novembre à Nice, le samedi 29 novembre à Pau et le samedi 13 décembre à Paris. Ces journées s'adressent à tous les pratiquants de la montagne.
 

Une journée pour faire le point sur les avalanches et la sécurité en montagne

Comment et pourquoi se déclenche une avalanche ? Quels sont les gestes qui peuvent sauver ou secourir ? Quelles sont les dernières nouveautés en matière de détecteur de victime d'avalanche ? Autant de thèmes qui seront abordés lors de ces journées, animées par l'ANENA (Association Nationale pour l'Etude de la Neige et des Avalanches). Guide de haute-montagne, instructeur ski-alpinisme, secouriste du peloton de gendarmerie de haute-montagne et spécialiste des avalanches à Météo-France interviendront sur ces différents sujets.
 

Comprendre et s'informer sur les avalanches

Au cours de la matinée, un spécialiste des avalanches du Centre d'Etude de la Neige de Météo-France, à Nice, animera des sessions sur les sujets suivants :
- Des préalables sur la neige et les avalanches
- Les situations avalancheuses caractéristiques
- Lecture du Bulletin d'estimation du Risque d'Avalanche (BRA)
 

Journées « Sécurité neige et avalanches » : programme, inscription et informations pratiques

à Nice :
Samedi 22 novembre de 9h à 16h
Salle Laure Ecard - 50 Bd Saint Roch - 06300 Nice
Entrée gratuite sur pré-inscription préalable obligatoire sur cd06ffme.fr


à Pau :
Samedi 29 novembre de 8h30 à 17h30
Université de pau et du Pays de l'Adour - UFR de droit - Amphi 300 - avenue du doyen Poplawski - 64000 Pau
Accès payant, inscription préalable conseillé - Télécharger le bulletin d'inscription


à Paris :
Samedi 13 décembre de 9h à 16 h
Le Chantier - 24 rue A-J Hénart - 75012 Paris
Accès payant et pré-inscription préalable obligatoire sur Vertical 12
Nouveauté sur cette conférence :
- études de cas et mise en situation en petits groupes
- animations issues du nouveau DVD de l'Anena "Neige - Avalanches 2014"