Glossaire

nébulosité

La fraction de la voûte céleste occultée en un lieu et à un instant donnés par tout ou partie des nuages est une grandeur mesurable, usuellement évaluée par l'observateur en octas (ou en dixièmes), et qui porte le nom de nébulosité. En l'absence de mention explicite, ce terme équivaut à la nébulosité totale, qui s'applique à l'ensemble des nuages présents dans le ciel au moment de l'évaluation. Il existe aussi des estimations de nébulosité partielle, qui ne prennent en compte que des catégories déterminées de nuages en fonction de telle ou telle caractéristique ou combinaison de caractéristiques : genre, espèce, variété, couche ou étage atmosphérique...

Des dénominations courantes de valeurs ou d'intervalles de valeurs de la nébulosité totale sont associées, non sans une certaine confusion d'ailleurs, à la description de l'état du ciel. Selon les critères les plus fréquemment adoptés, trois types de ciel peuvent de ce point de vue être distingués en priorité :

  • le ciel clair est entièrement ou presque entièrement dégagé de nuages, l'estimation de sa nébulosité étant inférieure à 1 octa ;
  •  
  • le ciel couvert est au contraire entièrement occulté par les nuages, l'estimation de sa nébulosité atteignant 8 octas ;
  •  
  • le ciel nuageux est un ciel dont plus d'une moitié est occultée par les nuages, l'estimation de sa nébulosité dépassant 4 octas sans toutefois atteindre celle d'un ciel couvert.

  • On peut en outre retenir :
     
  • le ciel peu nuageux, que l'on juge largement dégagé malgré la présence effective de nuages, l'estimation de sa nébulosité se situant entre 1 et 3 octas ;
  •  
  • le ciel assez nuageux, que les nuages recouvrent pour moitié, si ce n'est davantage, l'estimation de sa nébulosité allant de 4 à 5 octas ;
  •  
  • le ciel très nuageux, qui est recouvert en grande majorité de nuages, l'estimation de sa nébulosité allant de 6 à 7 octas.