Glossaire

cyclogénèse ou cyclogenèse

Le processus par lequel une circulation cyclonique prend naissance ou s'intensifie dans une région de l'atmosphère s'appelle la cyclogénèse (ou la cyclogenèse ) de la dépression correspondante : celle-ci, dans le premier cas, se forme à partir d'un thalweg préexistant ; dans le second, elle est déjà bien distincte, mais on y remarque le début d'un creusement dont témoigne alors la baisse sensible de pression atmosphérique.

C'est toujours par une phase de cyclogénèse que commence le développement des divers types de perturbations à l'échelle subsynoptique ou synoptique, qu'il s'agisse des cyclones extratropicaux ou de phénomènes météorologiques tels que les tempêtes tropicales et les cyclones tropicaux ; cette phase enclenche un processus de résolution de l'instabilité thermique et dynamique à laquelle est soumise la région atmosphérique englobant le cyclone (au sens général), et les caractéristiques de ce processus varient très sensiblement suivant la zone méridienne où se place cette région et l'environnement initial qu'y rencontre le cyclone. De même que le départ d'une perturbation est marqué par une cyclogénèse, son extinction passe par un processus dit de cyclolyse, qui gouverne l'affaiblissement ou la disparition d'une circulation cyclonique.

Deux termes symétriques des précédents — mais bien moins utilisés — servent à qualifier de façon analogue les phases initiale et finale de l'évolution d'un anticyclone : l'anticyclogénèse (ou anticyclogenèse ) est ainsi le processus de déclenchement ou d'intensification d'une circulation anticyclonique — soit que l'anticyclone se forme à partir d'une dorsale, soit que, déjà formé, il manifeste le début d'un renforcement — , et l'anticyclolyse est le processus d'affaiblissement ou d'arrêt d'une telle circulation.