Glossaire

Bergeron (Tor)

Météorologiste suédois (1891-1977). Dans les années 1920, il fit partie de "l'école norvégienne" qui, au sein de l'Institut de géophysique fondé à l'université de Bergen par Vilhelm Bjerknes , devait élaborer la première théorie cohérente des masses d'air et des fronts et l'appliquer à la prévision du temps à l'échelle synoptique. Il fréquenta quelque temps également l'"école de Chicago" fondée par Carl-Gustav Rossby aux Etats-Unis. 

Devenu professeur de météorologie à l'université d'Uppsala après la Seconde Guerre mondiale, Bergeron est avant tout connu pour les études qu'il avait menées à Oslo, dans les années 1930, sur la physique des nuages et des précipitations (c'est là le titre de l'ouvrage publié par lui en 1935, "On the physics of clouds and precipitations") : il avait alors observé que dans un milieu condensé où coexistent à température négative des cristaux de glace et des gouttelettes d'eau en état de surfusion , ces dernières se vaporisent, puis se recondensent à l'état solide au contact des cristaux, du fait que la pression de vapeur saturante de la vapeur d'eau est moins élevée par rapport à la glace que par rapport à l'eau liquide ; cet effet Bergeron constitue encore aujourd'hui, dans une large majorité de cas, l'explication la plus valable de la façon dont le processus de précipitation peut se déclencher à l'intérieur d'un nuage.