Glossaire

ascendance

Le terme d'ascendance est très couramment utilisé dans le vol libre pour désigner au sein de l'atmosphère un courant ascendant que son intensité, sa durée de vie et sa "sécurité" rendent exploitable par le pilote. En météorologie toutefois, ce même terme s'applique plus généralement à tout mouvement vertical de l'air vers le haut, quelle que soit l'échelle spatio-temporelle à laquelle on le considère.

On distingue classiquement, aux échelles moyennes et à l'échelle synoptique, quatre sortes d'ascendance :
 

  • l'ascendance d'instabilité, dans laquelle la décroissance de la température d'une masse d'air avec l'altitude est suffisamment rapide pour déclencher une instabilité convective ;
  •  
  • l'ascendance thermique, qui n'est en fait qu'un cas particulier de la précédente, appliquée à plus petite échelle à des parcelles d'air surchauffées par la surface terrestre sous-jacente ;
  •  
  • l'ascendance dynamique, où la convergence de vents dans les basses couches de l'atmosphère entraîne et entretient la formation de courants ascendants;
  •  
  • l'ascendance orographique, qu'engendre la rencontre d'un flux d'air avec un relief qu'il ne peut contourner.
     

Dans la réalité, il arrive fréquemment qu'une ascendance conjugue plusieurs des catégories ci-dessus énumérées.