Glossaire

vent violent

Les qualifications de la vitesse du vent par des adjectifs étrangers aux désignations de l' échelle de Beaufort ( vent faible , vent modéré , vent assez fort , etc.) ne délimitent pas des créneaux invariables de force du vent et peuvent être adaptées aux besoins des destinataires des bulletins météorologiques . Il en est ainsi du vocable de vent violent, qui désigne de façon générale, en météorologie marine , les vents de tempête , c'est-à-dire les vents dont la vitesse dépasse la force 9 en atteignant ou dépassant 48 noeuds , soit 89 km/h ; de fait, les rafales , alors, y sont très souvent d'une grande violence. En deçà de 56 nœuds (103 km/h), un vent de ce type est de force 10 et correspond à une tempête proprement dite ; au-delà, et tant que sa vitesse n'atteint pas 64 nœuds (118 km/h), il s'agit d'un vent de force 11, associé à une violente tempête ; à partir de 64 nœuds, le vent qui souffle, de force 12, est un vent d' ouragan .

Sur le continent cependant, l'activité des compagnies d'assurances favorise une acception différente et moins exigeante de l'expression "vent violent" en un lieu donné. Cette acception se fonde directement sur la valeur quotidienne de la vitesse maximale du vent , c'est-à-dire de la plus grande des vitesses de pointe atteintes en un jour par les rafales ; dans cette optique, les rafales d'un vent violent sont en gros celles que l'on pourrait attendre au moins d'un vent frais (supérieur à 38 km/h), et parmi elles les rafales d'un vent tempétueux sont à peu près celles que l'on pourrait attendre au moins d'un coup de vent (supérieur à 61 km/h) : ainsi pourra-t-on nommer, par exemple, jour avec vent violent un jour où l'on aura enregistré au moins une rafale de vent ayant une vitesse supérieure à 57 km/h, et jour avec vent tempétueux , de même, un jour avec vent violent où une rafale au moins aura été notée comme dépassant 100 km/h.

Ces désignations ne signifient certes pas qu'à la date considérée une partie notable de la journée ait obligatoirement connu un vent violent ou tempétueux, mais elles apportent une appréciation concrète des dégâts pouvant être causés par le vent, puisqu'elles se réfèrent à des rafales ; en outre, elles sont utiles à la climatologie , puisqu'elles permettent de préciser dans quelle mesure la vitesse maximale du vent est à prendre en compte en sus de sa vitesse moyenne (aux deuxième et troisième sens de cette expression) dans la description sur un jour, un mois, une saison , un an, trente ans... de tel ou tel point de la terre ferme, ou bien de telle région : il est connu en effet que des valeurs voisines de la vitesse moyenne en deux lieux distincts peuvent cacher deux régimes de vent bien différents, par exemple des vents soufflant de façon assez uniforme dans le premier endroit, et dans le second, des périodes de vent calme ou faible brusquement entrecoupées de phases de grand vent .