Glossaire

grêlon

Les grêlons sont ces particules de glace dont les chutes en très grand nombre depuis certains cumulonimbus constituent la grêle . Leur dimension, très variable, se situe généralement entre 5 mm et 5 cm de diamètre, mais peut aller jusqu'à 15 cm. Ils se forment habituellement entre - 10 et - 20 °C à partir d'embryons de cristaux de glace qui, pris dans un courant descendant , chutent et fondent en agglomérant autour d'eux des gouttes d'eau par coalescence , l'ensemble étant pris ensuite dans un fort courant ascendant qui le fait se congeler en formant un premier grêlon, lequel chute de nouveau et commence à fondre en se chargeant d'eau liquide avant d'être repris dans un courant ascendant, et ainsi de suite, jusqu'à ce que la vitesse des courants ascendants ne puisse plus compenser la vitesse de chute du grêlon (celle-ci varie de 4 à 30 mètres par seconde).

Cette succession de descentes et de montées dans le nuage explique que la coupe transversale d'un grêlon révèle la plupart du temps non pas une couche unique de glace, mais une suite de couches de glace transparente alternant avec des couches de glace translucide (les secondes correspondent à des altitudes plus basses, où l'eau se congèle plus lentement, et les premières à des altitudes plus élevées, où la congélation se fait instantanément du fait que la température y est nettement négative) ; on peut ainsi décompter jusqu'à une dizaine de couches alternées.

La masse des grêlons (dépassant dans de rares cas 0,5 kg, voire 1 kg) s'associe à leur vitesse de chute pour leur procurer une énergie cinétique que démultiplie leur nombre, et qui est à l'origine des dégâts provoqués par la grêle.