Phénomènes météo

Les pluies intenses

Pluies intenses

 

Les précipitations intenses sont des pluies qui apportent sur une courte durée une importante quantité d'eau. Quelle est leur origine ? Quels dangers peuvent-elles engendrer ? Y-a-t-il des régions plus exposées que d'autres ? Quand parle-t-on de pluies cévenoles ?

Notre dossier pour tout comprendre.

 

  1. Qu'appelle-t-on précipitations intenses ?
  2. Pluies intenses, quels dangers ?
  3. Origine et périodes des pluies intenses
  4. Quelles sont les régions exposées ?
  5. Épisodes méditerranéens et pluies cévenoles

Qu'appelle-t-on précipitations intenses ?

Ce sont des pluies qui apportent sur une courte durée (d'une heure à une journée) une importante quantité d'eau. Cette quantité peut égaler celle reçue habituellement en un mois, voire en plusieurs mois.

Des cumuls de l'ordre de 50 mm* en 24 heures dans la plupart des régions de plaine et de l'ordre de 100 mm en 24 heures dans les régions montagneuses sont considérés comme des seuils critiques. Le dépassement de ces seuils peut provoquer, lorsque la nature du terrain s'y prête, de graves inondations.

Pour les phénomènes les plus violents, le cumul des précipitations dépasse généralement les 100 mm en une heure. Dans le Sud de la France, les cumuls observés peuvent même dépasser 500 mm en 24 heures.
 

Pour aller plus loin :

Le site Pluies Extrêmes, pour tout savoir sur les épisodes de pluies extrêmes depuis 1958 pour la métropole et 1965 pour l'outre-mer.

 

Comment détecte-t-on les précipitations ?

Les radars météorologiques permettent de localiser les précipitations (pluie, neige, grêle) et de mesurer leur intensité en temps réel. Le réseau de radars de Météo-France est réparti sur l'ensemble du territoire et couvre notamment l'arc méditerranéen.

Ces radars ont une portée d'environ 100 km pour la mesure et de 150 à 200 km pour la détection des phénomènes dangereux. Les prévisionnistes disposent d'images radars toutes les 5 minutes.

 

* 1 mm = 1 litre d'eau/m2