Phénomènes météo

Les avalanches

Le manteau neigeux

Le manteau neigeux résulte de l'empilement des chutes de neige successives. Il apparaît ainsi stratifié. Une fois au sol, ces couches de neige évoluent constamment en fonction des conditions météorologiques (vent, température, chutes de neige ou de pluie, etc.). Selon les transformations subies par les cristaux, le manteau neigeux sera sec ou humide, pulvérulent ou solide et cassant. Si elle contient de l'eau liquide, la neige se comportera alors plutôt comme une pâte plus ou moins fluide.

 
À chaque type de neige correspondent des cristaux différents. Observer la neige permet de déterminer le degré de stabilité du manteau neigeux et d'estimer le niveau de risque d'avalanche. Les observateurs du réseau nivo-météorologique de Météo-France caractérisent ainsi les types de grains présents dans chaque couche de neige et évaluent leur cohésion. Ce réseau d'observation spécifique, qui fonctionne grâce à la collaboration des stations de sports d'hiver, fournit deux fois par jour des observations météorologiques et nivologiques de surface ainsi qu'une description détaillée du manteau neigeux une fois par semaine.
 

Les avalanches : spontanées ou provoquées

Une avalanche est un écoulement rapide d'une masse de neige sur une pente.

Avalanche de poudreuse

Les avalanches « spontanées », dites aussi « naturelles », sont celles qui se déclenchent sous l'action directe et immédiate de facteurs météorologiques : fortes chutes de neige, réchauffement important, surtout s'il est accompagné de pluie. Les petites coulées et les grosses avalanches de poudreuse, parfois dévastatrices, ainsi que les avalanches de printemps de neige mouillée, se trouvent dans cette catégorie.

Avalanche de plaquesLes avalanches « provoquées », ou « accidentelles », nécessitent une action extérieure au manteau neigeux pour se déclencher. Il peut s'agir d'une action volontaire et préventive pour les déclenchements réalisés par les pisteurs artificiers à l'aide d'explosifs, ou bien d'une action involontaire pour les déclenchements liés au passage de skieurs, dont le poids entraîne la rupture d'une plaque de neige.

 

Une classification par type de neige

Une avalanche peut être caractérisée par la qualité de la neige mise en mouvement (avec ou sans cohésion, sèche ou humide), par la forme de la cassure (ponctuelle, linéaire), par son écoulement (au sol, aérien sous forme d'aérosol), etc. La classification utilisée par Météo-France est basée sur le type de neige au départ de l'avalanche. On distingue ainsi les avalanches de neige récente, les avalanches de neige humide et les avalanches de plaque. Les deux premiers types font partie des avalanches spontanées et le troisième correspond le plus souvent à des avalanches provoquées.

Illustrations : Copyright Météo-France