Phénomènes météo

Les avalanches

Les avalanches
La neige est un des domaines d'étude de la météorologie (avec l'atmosphère, l'océan ou la banquise). En montagne, elle peut représenter un danger mortel lorsqu'elle s'écoule sous forme d'avalanche. Quels sont les différents types d'avalanche ? Comment et avec quels moyens estime-t-on le risque d'avalanche ? Comment s'informer sur ce risque ? Quel est le rôle de Météo-France dans le dispositif ?
 
Notre dossier pour tout comprendre.
  1. Les différents types d'avalanche
  2. La prévision du risque d'avalanche : comment ça marche ?
  3. Risque d'avalanche : comment s'informer ?

Les différents types d'avalanche

Le manteau neigeux

Le manteau neigeux, formé de l'accumulation successive de couches de neige, est en perpétuelle évolution. Une fois au sol, les cristaux de glace continuent de se transformer et les strates évoluent au gré du vent, des chutes de neige ou encore de la température. L'instabilité du manteau neigeux peut alors engendrer des avalanches ou faciliter leur déclenchement.

Les avalanches: spontanées ou provoquées

Les départs spontanés donnent lieu à des avalanches dites naturelles. Ils sont essentiellement d'origine météorologique. Le plus souvent consécutifs à d'importantes chutes de neige, ils peuvent aussi être causés par la pluie, le redoux ou encore le rayonnement solaire.
 
Les déclenchements provoqués, dits aussi avalanches accidentelles, dûs au passage de pratiquants de la montagne (skieurs, randonneurs…), sont essentiellement liés à la qualité de la neige et à l'empilement des couches, ainsi qu'à la raideur et à la forme de la pente.

Une classification par type de neige

Une avalanche peut être caractérisée par la qualité de la neige mise en mouvement (avec ou sans cohésion, sèche ou humide), par la forme de la cassure (ponctuelle, linéaire), par son écoulement (au sol, aérien sous forme d'aérosol), etc. La classification utilisée par Météo-France est basée sur le type de neige au départ de l'avalanche. On distingue ainsi les avalanches de neige récente, les avalanches de neige humide (ou de fonte) et les avalanches de plaque dure. Les deux premiers types font partie des avalanches spontanées et le troisième correspond le plus souvent à des avalanches provoquées.

Une trentaine de décès par an

Les accidents mortels sont dans la majorité des cas liés à des avalanches provoquées. On compte en moyenne chaque année 21 accidents mortels et 30 décès. Les activités de randonnée et de hors-piste se partagent 83 % des accidents mortels, en proportions presque égales.