Formation à la météorologie

Formation initiale

L'Ecole nationale de la Météorologie (ENM) propose plusieurs cycles de formation initiale :

Cycle "Technicien en Météorologie" (1 an)
Les étudiants reçoivent une formation météorologique générale de base, qui suit les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Météorologie (Manuel n°1083) et permet d'obtenir le diplôme de Technicien en Météorologie. Elle est ouverte aux élèves sous-officiers ou officiers mariniers des forces armées françaises, ainsi qu'à des étudiants étrangers, en particulier ceux en provenance des services météorologiques nationaux.

Le recrutement est effectué directement par les forces armées pour les élèves militaires, et grâce à un examen probatoire organisé par l'Ecole nationale de la météorologie (ENM) pour les élèves étrangers.

Cycle "Technicien Supérieur de la Météorologie" (2 ans)
Cette formation apporte aux étudiants toutes les connaissances et le savoir-faire nécessaires pour exercer le métier de technicien supérieur dans un service météorologique national. Elle est également conforme aux recommandations de l'OMM.

Deux spécialisations existent :
- la filière "Exploitation" (cycle TSE, Technicien Supérieur Exploitation) correspond aux principaux métiers d'un service météorologique national (observation, prévision, climatologie, informatique)
- la filière "Instruments/installation" (cycle TSI, Technicien Supérieur Instruments) est orientée vers l'installation et le maintien en conditions opérationnelles des instruments de mesure des paramètres météorologiques.

Les étudiants français en formation dans ce cycle ont tous le statut d'élève-fonctionnaire, et sont amenés à travailler à leur sortie de l'ENM dans les services de Météo-France.

Le recrutement est assuré par un concours au niveau baccalauréat (série S pour la filière Exploitation, série STI2D pour la filière Instruments), ouvert sans limite d'âge aux titulaires d'un baccalauréat et aux bacheliers de l'année.

Le cycle de formation est également ouvert aux étudiants étrangers ayant satisfait un examen probatoire.

Cycle "Ingénieur de l'École nationale de la Météorologie" (3 ans)
Cette formation, située au niveau "Météorologiste" de la classification de l'OMM, permet l'obtention du diplôme d'Ingénieur de l'ENM, reconnu par la Commission des Titres d'Ingénieurs. Elle ouvre à toutes les fonctions de responsabilité technique, administrative ou commerciale touchant aux domaines de la météorologie et du climat.

Elle aborde largement les sciences de base, la physique de l'atmosphère, la météorologie théorique, la modélisation, la prévision du temps, la climatologie, les statistiques, l'instrumentation, l'informatique et les télécommunications, ainsi que les disciplines générales dans la formation d'un ingénieur, comme les langues, les techniques commerciales, le droit, la communication ou la gestion de projet. Plusieurs spécialisations sont possibles en seconde année (prévision, statistiques ou informatique), comme en troisième année (calcul intensif / risques / modélisation, ou océan / atmosphère / surfaces continentales).

En fonction de leur rang d'admission et de leur choix, les étudiants peuvent choisir le statut de fonctionnaires-stagiaires ; ils sont alors rémunérés pendant leurs études, et travailleront dans les services de Météo-France à l'issue de leur scolarité. Les étudiants non-fonctionnaires trouveront à leur sortie de l'ENM des débouchés dans les domaines de l'énergie, des transports, du tourisme, de l'agro-alimentaire, des travaux publics…

L'admission en cycle ingénieur s'effectue par un concours :

- ouvert au niveau classes préparatoires aux grandes écoles pour une entrée en première année
- ouvert au niveau master 1 scientifique pour une entrée en deuxième année

Quelques places sont également accessibles chaque année, dans la filière non-fonctionnaire, aux étudiants titulaires d'une licence 3 scientifique (admission sur titre), ou à l'issue des classes préparatoires polytechniques (CCP).

Enfin le cycle est également ouvert, sur examen probatoire, aux étudiants étrangers.

Master 2 Recherche " Océan, atmosphère et surfaces continentales "
Co-habilité avec l'Université Toulouse-3 Paul Sabatier, ce cycle de formation aborde l'étude des mécanismes de fonctionnement et d'évolution de notre environnement atmosphérique, ainsi que les interactions entre les différents milieux, et permet naturellement de poursuivre par un doctorat.
Le cycle est ouvert, sur dossier, aux étudiants français ou étrangers titulaires d'un master 1, d'un diplôme d'ingénieur, ou d'un titre équivalent dans un domaine scientifique en relation avec le thème du master 2.

Mastère Spécialisé "Gestion du développement durable et du changement climatique"
Co-organisé par l'École supérieure de commerce de Toulouse, l'École nationale d'agronomie de Toulouse et l'ENM, ce cycle de quinze mois, dont les cours se déroulent sur le site de l'ESC de Toulouse, fournit aux étudiants un panorama exhaustif des acteurs, mécanismes et enjeux du développement durable et du changement climatique, pour leur permettre d'intégrer les problématiques associées dans la gestion des entreprises et des organismes publics.

Le cycle est ouvert, sur dossier et entretien, aux titulaires d'un diplôme de niveau Bac+5 ou équivalent.

Concours internes
Météo-France recrute également par des concours internes au niveau Technicien supérieur et au niveau Ingénieur, des agents de la fonction publique qui souhaiteraient se réorienter vers les carrières offertes par l'établissement.
 

Conditions et modalités d'admission :
École nationale de la Météorologie (ENM)
Bureau des concours
42 avenue Gaspard Coriolis BP 45712
31057 TOULOUSE Cedex 1
courriel : concours@meteo.fr