Sécurité des personnes et des biens

Qualité de l'air et pics de pollution

© Météo-FranceCertaines activités humaines rejettent dans l'air du dioxyde d'azote, du dioxyde de soufre ou des particules fines. Ces polluants peuvent affecter la santé des populations. Les conditions météorologiques, et en particulier les vents, jouent un rôle important dans leur dispersion ou leur accumulation.

Météo-France participe au dispositif de prévision de la qualité de l'air PREV'AIR. Coordonné par le ministère de l'Environnement, PREV'AIR délivre depuis juin 2004 des prévisions et des cartographies de la qualité de l'air . Il s'appuie sur le réseau d'observation des Associations agréées de surveillance de la qualité de l'air (AASQA) et plusieurs organismes scientifiques. Les prévisions et cartographies diffusées quotidiennement par PREV'AIR sont le résultat de simulations numériques effectuées à l'aide de modèles de transport et de dispersion des polluants, dont le modèle CHIMERE de l'Institut Pierre-Simon Laplace et le modèle MOCAGE de Météo-France. Ces modèles calculent l'évolution de la pollution dans les basses couches de l'atmosphère, à différentes échelles spatiales (Globe, Europe et France) pour des périodes de quelques jours. Météo-France fournit également les prévisions météorologiques nécessaires au bon fonctionnement de l'ensemble du système.

Par ailleurs, chaque AASQA évalue la qualité de l'air sur sa zone de compétence et informe la population sur son site Internet. Un bulletin d'observation de la qualité de l'air élaboré à partir des données des AASQA présente chaque jour à partir de 17 heures l'état de la qualité de l'air dans les principales agglomérations françaises. Il fournit une information synthétique au public, comprenant l'indice ATMO du jour et sa tendance pour le lendemain. L'indice ATMO est un indicateur de la qualité de l'air calculé chaque jour à partir de la surveillance de quatre polluants (dioxyde d'azote, ozone, dioxyde de soufre, particules fines de type PM10).

À l'échelle européenne: le programme COPERNICUS

Le système PREV'AIR, pionnier en Europe , a été l'une des pierres angulaires des services « qualité de l'air » du programme de surveillance européen Copernicus*. Sous l'égide du Centre européen de prévision météorologique à moyen terme, Météo-France et L'INERIS coordonnent ainsi les services de prévisions, et d'analyse de la qualité de l'air en Europe et d'évaluation de stratégies de gestion des épisodes de pollution. Météo-France pilote la production opérationnelle à l'échelle régionale (Europe) en temps quasi réel tandis que l'INERIS pilote la production des ré-analyses des années passées permettant d'étudier les tendances.

Depuis juin 2016, les données et les produits « analyse et prévisions de qualité de l'air » sont disponibles sur le site www.regional.atmosphere.copernicus.eu. La plateforme donne aux utilisateurs un accès libre et gratuit à un nombre conséquent de données et à près de 800 produits : prévisions horaires pour 10 polluants à 4 jours d'échéance, analyses pour le jour passé et réanalyses annuelles.

Pour en savoir plus sur Copernicus Atmosphère : lire notre communiqué de presse

Prévision de particules fines, pour les 7 modèles et l'ensemble résultant
Prévision de particules fines, pour les 7 modèles et l'ensemble résultant © Copernicus

* Copernicus a pour objectif de mutualiser entre les États Membres les compétences et les observations in situ et celles issues des satellites relatives à l'environnement et à la sécurité, afin de construire des « services d'intérêt général européen, à accès libre, plein et entier » au bénéfice des politiques environnementales et des citoyens. Copernicus livrera d'ici 2020 des données opérationnelles et des services d'informations sur une série de six domaines thématiques : surveillance de l'atmosphère, surveillance des terres, surveillance du milieu marin, gestion des urgences, changement climatique et sécurité.