Quel temps faisait-il durant l'été 1914  ? Comment observait-on le temps au début du XXe siècle ? Quelles données météorologiques de l'époque de la Grande Guerre nous sont "parvenues" ? Comment sont-elles utilisées aujourd'hui pour étudier les évolutions du climat ?

À l'occasion du centenaire du début de la Grande Guerre, Météo-France ouvre ses archives et présente quelques temps forts de l'évolution de la science météorologique et de ses institutions.

La météo au temps de la première Guerre Mondiale

Le Bureau central météorologique au début de la Grande Guerre

En 1914,  les prévisions météorologiques sont réalisées à partir d'un réseau de postes de mesure couvrant l'ensemble du territoire national, centralisé par le Bureau central météorologique de Paris, créé par décret du 14 mai 1878 et rattaché au ministère de l'Instruction publique. Chargé de recueillir et d'uniformiser les données issues du réseau des stations météorologiques, de réaliser les prévisions et de les diffuser aux ports et aux centres agricoles français, cet établissement national poursuivra sa mission durant toute la Première Guerre mondiale, malgré les difficultés, en assurant la diffusion de la prévision du temps, sur le territoire national et au niveau international.

Lire la suite