Imprimer Envoyer á un ami

Météo-France Toulouse a accueilli un atelier du projet CREWS Burkina Faso

05/06/2019

Dans le cadre du projet pilote CREWS Burkina Faso, le site toulousain de Météo-France a accueilli du 13 au 17 mai 2019 un atelier sur la prévision aux échéances mensuelles et saisonnières. Il a réuni des chercheurs et climatologues de Météo-France et des services météorologiques nationaux burkinabé, malien et nigérien.

Les pays en développement sont les plus vulnérables aux effets du changement climatique. CREWS (Climate Risk and Early Warning Systems), initiative lancée par la France lors de la COP21 à Paris, vise à renforcer les systèmes d'information et d'alerte précoce dans ces pays et à lever des financements pour protéger les populations exposées aux événements climatiques extrêmes. CREWS est le fruit d'une collaboration entre l'Organisation météorologique mondiale (OMM), le Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR) et la Banque mondiale (GFDRR).

Plusieurs projets pilote ont ou vont être lancés dans différentes parties du monde. CREWS Burkina Faso est l'un d'eux. Financé pour une durée de 3 ans (2018-2020) et dirigé par l'OMM, il concerne la zone climatique du Sahel. Dans ce cadre, Météo-France, reconnu pour la qualité de sa recherche sur la mousson africaine et son expertise sur les prévisions saisonnières, est notamment chargé de renforcer les outils de prévision existants pour les échéances allant de quelques jours à la saison, de développer de nouveaux produits pour le suivi agro-météorologique et de former les météorologues des pays concernés (Burkina Faso, Mali, Niger) à leur utilisation.

Les outils développés sont testés au fur et à mesure de leur disponibilité en conditions réelles, et les résultats sont discutés lors de briefings hebdomadaires entre les météorologues français, burkinabés, maliens et nigériens. Chaque année, un atelier de plusieurs jours réunit par ailleurs les partenaires du projet ; le deuxième atelier s'est déroulé entre le 13 et le 17 mai sur le site toulousain de Météo-France. Il visait à présenter les nouveaux produits de prévision développés dans le cadre de CREWS Burkina Faso et à échanger autour des évaluations qui en ont été faites sur la base de cas d'étude, parmi lesquels l'analyse de moussons ouest-africaines passées et de la mousson en cours.

Au-delà des seuls enjeux scientifiques et techniques, les projets CREWS visent à renforcer les capacités des services météorologiques et climatologiques des pays en développement, en dynamisant les liens existants entre les équipes françaises et africaines.

 


Télécharger (83 ko)