Imprimer Envoyer á un ami

Météo-France nomme les tempêtes

04/12/2017

En partenariat avec les services météorologiques AEMET (Espagne) et IPMA (Portugal), Meteo-France nomme depuis le 1er décembre 2017 les tempêtes susceptibles de toucher la France, l'Espagne ou le Portugal.

 

Qu'est-ce qu'une tempête ?

Une tempête est une zone étendue de vents violents générés aux moyennes latitudes par un système de basses pressions (dépression). Pour caractériser la sévérité d'une tempête, on prend en compte les valeurs de rafales de vent maximales enregistrées mais aussi la durée de l'événement et la surface de la zone affectée par les vents les plus forts (rafales supérieures à 100 km/h ou plus). Les tempêtes qualifiées de « majeures » au niveau national affectent plus de 10 % du territoire.

 

Pourquoi nommer les tempêtes ?

Donner un nom aux tempêtes permet de communiquer plus efficacement à l'approche d'un phénomène de vent violent. Le système de dénomination de tempêtes a déjà été mis en place avec succès en 2016 par le Royaume-Uni et l'Irlande. Des sondages dans ces deux pays ont montré que la population est beaucoup plus attentive aux consignes de sécurité quand la menace de vent fort est clairement identifiée comme reliée à une tempête nommée.

 

Quand et comment nomme-t-on une tempête ?

Une dépression est nommée seulement si elle risque de provoquer une vigilance vent au moins de niveau orange sur un des trois pays. Le service météorologique qui prévoit d'émettre le premier l'alerte de couleur orange ou rouge attribue un nom à cette dépression tempétueuse à partir de la liste pré-établie et informe les deux autres. La dépression qui génère la tempête garde le même nom durant tout son cycle de vie. À noter que les tempêtes dues aux vents régionaux comme le Mistral ne rentrent pas dans ce cadre et ne sont donc pas nommées.

 

Qu'est-ce qui change ?

Petra, Qumaira, Xynthia, Klaus, Dirk Depuis 1954, l'Université libre de Berlin baptisait les anticyclones et dépressions européennes. Météo-France, l'AEMET et l'IPMA proposent dès cet hiver 2017-2018 ce nouveau système de nommage destiné aux médias, grand public, partenaires, institutions… Il se substituera pour les trois services météorologiques nationaux partenaires aux noms donnés par l'Université de Berlin.

 

La coordination est-elle limitée à ces trois pays ?

Non : lorsqu'il est prévu qu'une tempête affecte d'abord le territoire d'Irlande ou de Grande-Bretagne, c'est le nom choisi par ces services météorologiques qui sera retenu – et la réciproque s'appliquera également. Une extension de cette coordination à l'ensemble des pays européens est en projet.


Télécharger (441 ko)