Imprimer Envoyer á un ami

Signature du premier accord-cadre entre le CNES et Météo-France

11/05/2017

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, et Jean-Marc Lacave, Président-directeur général de Météo-France, ont signé jeudi 11 mai à Toulouse un accord-cadre couvrant l'ensemble de leurs domaines de coopération.

Le CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) et Météo-France, deux organismes à la pointe au niveau français et international dans leurs champs respectifs, coopèrent de longue date et de façon très fructueuse dans une grande variété de domaines. Jean-Yves Le Gall et Jean-Marc Lacave ont réaffirmé leur volonté de coopérer étroitement en signant un accord-cadre, jeudi 11 mai, sur le site de Météo-France à Toulouse.

La météorologie opérationnelle est devenue au fil des ans un important utilisateur de données spatiales. La coopération entre les deux organismes concerne ainsi les collaborations scientifiques autour de la préparation et de l'exploitation des missions spatiales et le développement d'applications combinant données météorologiques et spatiales. Lors des lancements au Centre Spatial Guyanais, le support de Météo-France est également décisif. Il consiste à fournir des services de prévision de pointe tirant parti des infrastructures locales d'observation météorologique et des systèmes de Météo-France. Il est assuré par des prévisionnistes confirmés issus de Météo-France.

Le CNES et Météo-France souhaitent poursuivre ces collaborations fructueuses et développeront de nouveaux produits et services dans les grands secteurs économiques ou d'action publique, incluant la gestion des ressources, l'énergie, la mobilité, la santé, la gestion des risques et la sécurité ou encore le tourisme. Ils soutiendront également le développement économique via l'incubation de jeunes pousses, notamment au travers de l'initiative GreenTech Verte et de l'incubateur toulousain situé dans les locaux de Météo-France à Toulouse.

 

IASI et Megha-Tropiques, deux exemples de partenariats réussis

Le CNES et Météo-France ont conclu de nombreux partenariats réussis, parmi lesquels IASI et Megha-Tropiques. Révolutionnaire à sa naissance, IASI, instrument de sondage de l'atmosphère dans l'infrarouge développé par le CNES, mesure les profils de température et d'humidité ainsi que la concentration de 25 composants atmosphériques. En orbite autour de la Terre depuis 2006, IASI constitue la source de données la plus importante, en nombre et en impact, pour les prévisions élaborées par Météo-France avec son modèle global ARPEGE. Le satellite franco-indien Megha-Tropiques embarque quant à lui Saphir, un sondeur atmosphérique dans le domaine des micro-ondes, développé également par le CNES. Météo-France a été un pionnier dans l'assimilation des données de Saphir. Les bénéfices démontrés par Météo-France, notamment sur la prévision des cyclones, ont conduit de nombreux autres services météorologiques dans le monde à assimiler ces données, contribuant ainsi au rayonnement international de la mission.

 

Les déclarations de Jean-Yves Le Gall et Jean-Marc Lacave

À l'issue de cette signature, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Le CNES est particulièrement fier d'avoir signé cet accord-cadre avec un partenaire aussi prestigieux et complémentaire que Météo-France. L'espace au service de la météorologie est l'une des missions du CNES qui poursuit ainsi sa politique de partenariat ambitieuse, en nouant des coopérations avec les organismes de recherche, l'industrie et plus largement les utilisateurs des services par satellites.»

Jean-Marc Lacave a déclaré pour sa part : « Je suis très heureux de cette signature, concrétisant ainsi une longue collaboration entre Météo-France et le CNES, deux partenaires essentiels qui œuvrent pour une offre de services innovante et d'excellence, reconnue dans le monde entier. »