Impacts du changement climatique sur les phénomènes hydrométéorologiques

Changement climatique et vagues de chaleur

Changement climatique et canicules

Les vagues de chaleur font partie des extrêmes climatiques les plus préoccupants au regard de la vulnérabilité de nos sociétés et de l'évolution attendue de leur fréquence et leur intensité au XXIe siècle.

La France a été particulièrement éprouvée par la vague de chaleur de l'été 2003. Au cours des dernières années, ces évènements se sont multipliés dans les différentes régions du monde (Russie en 2010, Texas en 2011, Australie en 2012).
 

Qu'appelle-t-on vague de chaleur ?

Les vagues de chaleur correspondent à des températures anormalement élevées, observées pendant plusieurs jours consécutifs. Mais il n'existe pas de définition universelle du phénomène : les niveaux de température et la durée de l'épisode qui permettent de caractériser une vague de chaleur varient selon les régions du monde et les domaines considérés (caractérisation d'un point de vue climatologique, activité de recherche, dispositif de vigilance météorologique).

Des vagues de chaleur plus fréquentes en France depuis 30 ans

La canicule du 2 au 17 août 2003 est l'événement le plus intense que la France a connu depuis au moins 1947. D'autres épisodes ont également été particulièrement marquants : la canicule du 9 au 31 juillet 1983 qui a été la plus longue observée  ou la succession d'épisodes caniculaires au cours de l'été 1947, exceptionnelle pour l'époque.
Sur la base du recensement des vagues de chaleur depuis 1947,  il apparaît clairement que la fréquence et l'intensité de ces évènements  a augmenté au cours des trente dernières années. Les épisodes entre 1982 et 2016 ont été sensiblement plus nombreux que ceux de la période 1947-1980, de durée équivalente.
 

Vagues de chaleur en France entre 1947 et 2016
Vagues de chaleur recensées en France sur la période 1947-2016 - © Météo-France
(Cliquer sur le graphe pour l'agrandir)

Une augmentation très probable du nombre de jours de vagues de chaleur au XXIe siècle

Alors qu'on comptait en moyenne moins de 5 jours de vagues de chaleur* sur la période 1976-2005, on estime qu'il y a 3 chances sur 4** pour que ce nombre augmente au moins de 5 à 10 jours supplémentaires dans le sud-est et de 0 à 5 ailleurs à l'horizon 2021-2050.

Le contrôle des émissions de gaz à effet de serre déterminera leur stabilisation dans la seconde moitié du XXIe siècle.

Ainsi, on estime aussi que ce nombre n'augmenterait que faiblement au cours de la deuxième moitié du XXIe siècle dans un scénario avec politique climatique qui conduirait à stabiliser le réchauffement climatique avant la fin du siècle.

Par contre, il y a 3 chances sur 4** pour que, sans politique climatique, le nombre de jours de vagues de chaleur augmente de 5 à 25 jours du nord vers le sud par rapport à la période 1976-2005.


* Les vagues de chaleur sont définies ici comme 5 jours consécutifs avec une température maximale supérieure de 5 degrés à la normale 1976-2005, selon le « rapport sur les scénarios climatiques pour la France »

** rapport "Le climat de la France au 21e siècle" « Scénarios régionalisés édition 2014 » publié par le ministère de l'Écologie

Evolution du nombre de jours de vagues de chaleur en France
Évolution du nombre de jours de vagues de chaleur en France selon le scénario RCP8.5 et les modèles Aladin de Météo-France en haut et WRF de l'IPSL en bas. L'ensemble des données et cartes est disponible sur le site DRIAS.