2018

Bilan climatique du printemps

Chaud et bien arrosé 

Les mois de mars, avril, et mai ont été riches en événements métérologiques marquants : précipitations abondantes (notamment sur les régions méditerranéennes), épisodes tardifs de neige en plaine, déficit d'ensoleillement, nombreux orages, mais aussi pics de chaleur accompagnés d'un soleil très généreux sur la moitié Nord.  

Printemps météorologique : mars-avril-mai

  1. Synthèse (cartes et graphiques)
  2. Mois par mois
  3. Faits météorologiques marquants

Synthèse (cartes et graphiques)

Le printemps a été pluvieux sur une grande partie de la France, avec un mois de mars particulièrement arrosé et marqué par deux épisodes tardifs de neige en plaine. De plus, au cours du mois de mai 2018, les orages ont été nombreux et souvent accompagnés de précipitations intenses et localement de grêle. Sur la saison, les pluies ont été abondantes sur les régions méditerranéennes avec une pluviométrie proche de deux fois la normale. En revanche, les précipitations ont été moins fréquentes sur la Lorraine et l'Alsace avec un déficit atteignant parfois 10 %. En moyenne sur la France et sur le printemps, l'excédent pluviométrique a dépassé 20 %.  
 
Après un mois de mars plutôt frais, le mois d'avril s'est classé au 3e rang des mois d'avril les plus chauds depuis 1900, avec un pic de chaleur précoce qui a concerné l'ensemble du pays du 18 au 22 avril. Le mois de mai a été contrasté : le quart nord-est a bénéficié d'une grande douceur alors que les températures sont souvent restées assez fraîches au sud de la Garonne. La température moyenne sur la saison de 12,8 °C a été supérieure à la normale de 1,1 °C. 
 
Le soleil a été timide, notamment sur la moitié sud du pays où le déficit a dépassé 10 % sur la saison. Ce printemps s'est caractérisé par un mois de mars très maussade avec un déficit supérieur à 20 % sur la majeure partie du pays. En revanche, le mois de mai a été remarquablement ensoleillé sur la moitié nord.
 
* moyenne de référence 1981-2010
** moyenne de référence 1991-2010
 
Températures et précipitations au printemps de 1959 à 2018
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)
 
Évolution des températures minimales et maximales quotidiennes en France par rapport à la normale quotidienne
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)
 
 
Écart à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 de la température moyenne en France - Printemps 2018Rapport à la moyenne saisonnière de référence 1991-2010 de la durée d'ensoleillement en France - Printemps 2018
Cumul saisonnier des précipitations en France - Printemps 2018Rapport à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 des cumuls de précipitations en France - Printemps 2018
(Cliquer sur les cartes pour les agrandir) - © Météo-France
 
Fig.1 (en haut à gauche) : écart à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 de la température moyenne en France - Printemps 2018
Fig.2 (en haut à droite) : rapport à la moyenne saisonnière de référence 1991-2010 de la durée d'ensoleillement en France - Printemps 2018
Fig.3 (en bas à gauche) : cumul saisonnier des précipitations en France - Printemps 2018
Fig.4 (en bas à droite) : rapport à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 des cumuls de précipitations en France - Printemps 2018