2016

Bilan climatique de l'été 2016

Un été plutôt sec, assez chaud et ensoleillé

Été météorologique : juin-juillet-août

L'été, marqué par une alternance de fraîcheur et de chaleur estivale, s'est achevé par une vague de chaleur tardive en fin de saison. Les nets rafraîchissements enregistrés les 18 juin, 14 juillet et 10 août ont précédé des pics de chaleur courts mais prononcés les 23 juin, 19 juillet et 16 août, puis un épisode de fortes chaleurs a concerné une grande partie du pays du 23 au 27 août.

Les précipitations, très abondantes en juin tout particulièrement sur la moitié nord du pays, ont ensuite été très peu fréquentes hormis quelques orages localement forts. Avec un déficit de 50 % en moyenne sur la France du 1er juillet au 31 août, la pluviométrie cumulée de ces deux mois est la plus faible enregistrée sur la période 1959-2016.
En août, la très faible pluviométrie combinée à des températures exceptionnellement chaudes pendant la deuxième quinzaine du mois a provoqué un assèchement très important des sols particulièrement sur la moitié sud.

  1. Synthèse (graphiques et cartes)
  2. L'été 2016 mois par mois
  3. Faits marquants de l'été 2016

Synthèse (graphiques et cartes)

Températures

Sur l'ensemble de la saison, les températures ont été supérieures aux normales* sur la majeure partie du pays, localement de plus de 1 °C sur la moitié nord. Elles ont été plus proches des valeurs de saison sur le Sud-Ouest, voire localement inférieures au pied des Pyrénées. En moyenne sur la France et sur l'été, la température a été supérieure de 0.6 °C à la normale*.

Précipitations

La pluviométrie a été déficitaire sur l'ouest du pays et sur les régions méditerranéennes. Elle a été plus proche des normales des Pyrénées centrales au sud du Massif central, le long des frontières du Nord et sur le flanc est, voire parfois légèrement excédentaire dans le Nord-Est. Le déficit a souvent dépassé 40 % en Normandie, des Pays de la Loire et du Centre - Val de Loire à la côte aquitaine, du Roussillon à la Provence et sur le nord de la Corse. En moyenne sur la France et sur la saison, la pluviométrie a été déficitaire de plus de 20 %.

Ensoleillement

Après un mois de juin très maussade, l'ensoleillement a ensuite été généralement supérieur aux valeurs de saison, tout particulièrement durant le mois d'août où des records ont été enregistrés. En moyenne sur l'été, le soleil s'est montré généreux sur le sud du pays, tandis que sur le Nord, l'ensoleillement a été légèrement déficitaire.

* moyenne de référence 1981-2010
** moyenne de référence 1991-2010

Évolution des températures moyennes minimales et maximales quotidiennes en France du 1er juin au 31 août 2016

Cliquer sur les images pour les agrandir

Écart à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 de la température moyenne  Rapport à la moyenne saisonnière de référence 1991-2010 de la durée d'ensoleillement

Cliquer sur les images pour les agrandir

Cumul saisonnier des précipitations  Rapport à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 des cumuls des précipitations