2012

Bilan de l'été 2012

 

31/08/2012

 

(été météorologique : Juin-Juillet-Août)

La France a connu cette année un début d'été maussade sur de nombreuses régions, très humide sur la moitié nord en juin et frais sur l'ensemble du pays en juillet. Les conditions se sont ensuite sensiblement améliorées avec un mois d'août sec, chaud et ensoleillé.

Après un mois de juin contrasté, plutôt frais sur le nord-ouest du pays mais relativement chaud au sud, le mois de juillet a été frais et le mois d'août chaud sur la plupart des régions. Moyennée sur l'ensemble de l'été, la température a été sensiblement supérieure à la normale sur le Sud-Est, mais proche voire même inférieure à celle-ci sur le Nord-Ouest. Sur l'ensemble du pays, la température moyenne a été supérieure de 0,3 °C à la normale*.

Les précipitations ont été assez contrastées. Suite aux pluies abondantes de juin et juillet, on enregistre des précipitations excédentaires dans le nord-ouest et du nord de la région Rhône-Alpes au sud de l'Alsace. Inversement, elles ont été généralement déficitaires du Sud-Ouest à la Lorraine. Le déficit atteint environ 50% sur le Roussillon et la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, et est encore plus marqué sur la Corse où il dépasse parfois 75 %. Sur l'ensemble de la France, la quantité d'eau recueillie est conforme à la normale*.

L'ensoleillement a été légèrement déficitaire sur le nord du pays, mais plutôt excédentaire sur la moitié sud.

 

Cartes élaborées avec les données du 1er juin au 31 août 2012

Copyright Météo-France Copyright Météo-France
(Agrandir) (Agrandir)
Copyright Météo-France
(Agrandir)

 

L'été mois par mois :

Juin 2012 :

Le mois de juin 2012 a été marqué par de nombreux passages pluvieux en début de mois sur l'ensemble de la France, puis par des conditions contrastées entre le nord et le sud du pays.

Moyennée sur l'Hexagone et sur le mois de juin, la température est supérieure de 0,6 °C à la normale*, mais le pays est coupé en deux avec des températures en moyenne fraîches pour la saison sur la moitié nord, et relativement chaudes plus au sud. Un large quart sud-est de la France a bénéficié de températures moyennes supérieures à la normale* de plus de 1 °C.

Les épisodes pluvieux ont apporté, dès le début du mois, des précipitations significatives, particulièrement dans les régions du nord de l'Hexagone. Le nombre de jours de pluie a été important pour un mois de juin et a permis un arrosage régulier. La quantité d'eau recueillie en moyenne sur la France est supérieure à la normale mensuelle de plus de 20 % avec de fortes disparités régionales.
En région Provence – Alpes – Côte d'Azur et en Corse, la pluviométrie est très déficitaire avec respectivement seulement 40 % et 15 % des précipitations attendues pour un mois de juin. A l'inverse, le mois de juin 2012 a été exceptionnellement pluvieux en Ile-de-France avec une pluviométrie proche du double de la normale*. Il se place dans cette région au deuxième rang des mois de juin les plus arrosés de la période 1959 à nos jours, derrière juin 1997.

L'ensoleillement a été conforme ou légèrement supérieur à la moyenne** mensuelle sur le tiers sud du pays et déficitaire partout ailleurs, particulièrement de la Bretagne aux Ardennes en passant par l'Ile-de-France. Si Marseille a bénéficié de 342 heures d'ensoleillement, le soleil a brillé pendant seulement 100 à 140 heures en région parisienne et sur la pointe bretonne, soit entre 50 % et 70 % de la moyenne** mensuelle.

 

Juillet 2012 :

Sur la moitié nord, le mois de juillet a été marqué par de nombreux épisodes pluvio-orageux, alors que la moitié sud a bénéficié d'un temps plus sec et ensoleillé à partir de la mi-juillet.

Le mois de juillet a été frais sur la majorité du territoire, à l'exception des régions Provence-Alpes-Côte-d'Azur et Corse. Moyennée sur la France, la température a été inférieure de -0,9 °C à la normale*. Toutefois, ce mois de juillet aura été globalement moins frais que 2011 (-1.9 °C).

Juillet 2012 présente de fortes disparités régionales en termes de précipitations. En Provence-Alpes-Côte-d'Azur et en Corse, la pluviométrie est très déficitaire avec respectivement seulement 50 % et 40 % des quantités d'eau attendues pour un mois de juillet. L'Aquitaine, les Pyrénées-Orientales et le nord de Midi-Pyrénées ont été également peu arrosés. A l'inverse, dans le Nord-Pas-de-Calais, en Picardie, en Ile-de-France et en Champagne-Ardenne, la pluviométrie présente un excédent de 30 à 80 %. Le Languedoc a également été bien arrosé par quelques épisodes orageux marqués.

L'ensoleillement est resté assez proche de la moyenne** mensuelle, plutôt déficitaire au nord et légèrement excédentaire au sud.
 

Août 2012 :

L'été s'est enfin installé partout durant ce mois d'août, marqué par des températures estivales et des précipitations sensiblement déficitaires.

Après un début de mois relativement frais, la France a connu ensuite durant une semaine une importante vague de chaleur, remarquable pour son caractère tardif. Moyennée sur la France et l'ensemble du mois, la température est supérieure de 1,3 °C à la normale*. Cet écart est toutefois moins marqué de la Bretagne au Nord - Pas-de-Calais tandis qu'il est plus important sur le sud du pays.

Avec un déficit global important sur la France, ce mois d'août est l'un des plus secs depuis 1959. Les déficits sont marqués notamment en Corse, sur le Limousin, le Centre et l'Ile-de-France où ils dépassent 80 %. La Champagne-Ardenne, le Poitou-Charentes, la Picardie et Provence-Alpes-Côte-d'Azur ont été également connu des précipitations très déficitaires. Quelques régions échappent toutefois à ce constat, notamment la Bretagne, le littoral normand ainsi qu'une zone allant du Massif central au Haut-Rhin.

L'ensoleillement a été généralement supérieur à la moyenne**, particulièrement du Massif central aux Alpes du Nord et à l'Alsace.
 

 

*  moyenne de référence 1981-2010
** moyenne de référence 1991-2010

 

 

Evènements marquants de l'été 2012 :

Vague de chaleur « tardive » dans la 2ème quinzaine d'août

Une vague de chaleur a touché une grande partie du pays du 15 au 21 août n'épargnant que la Bretagne, la Manche et les frontières du nord.


Cet épisode est surtout remarquable par son caractère tardif et par les records absolus de température battus, la plupart datant de 2003. L'épisode a concerné une assez grande partie du territoire, mais a été relativement court (3 à 4 jours). Il a été de ce fait bien moins sévère que les vagues de chaleur de 2003, 1947, 2006 ou 1983.


Des records absolus de température maximale ont été battus pendant le week-end des 18 et 19 août sur les régions s'étendant du sud-ouest au centre et à l'est du pays. De plus, les températures nocturnes sont restées dans l'ensemble très élevées, souvent au dessus de 20 °C, et des records de températures minimales ont été battus, notamment en altitude.

 

Records mensuels absolus des températures maximales d'août 2012 :

Date du record

Date ouverture du poste

Ville

Température maximale

Précédent record

18/08/2012

01/02/1994

Montgivray (Indre)

42.3 °C

41.5 °C le 05/08/2003

 

01/01/1947

Auzances (Creuse)

41.6 °C

37.2 °C le 10/08/2003

 

01/01/1992

Reignac (Indre-et-Loire)

40.4 °C

40.0 °C le 05/08/2003

 

01/01/1991

Aubusson (Creuse)

39.7 °C

38.2 °C le 06/08/2003

 

01/02/1991

Le Mont Dore (Puy-de-Dôme – 1220 mètres)

32.3 °C

32.0 °C le 12/08/2003

 

 

 

 

 

19/08/2012

01/01/1946

Châtillon-sur-Seine (Côte d'Or)

41.5 °C

40.9 °C le 08/08/2003

 

01/07/1990

Morteau (Doubs – 760 mètres)

36.0 °C

34.8 °C le 13/08/2003

 

01/08/2003

Villar-Saint-Pancrace (Hautes-Alpes – 1310 mètres)

35.8 °C

33.0 °C le 16/07/2010

 

01/10/1989

L'Aiguille du Midi (Massif du Mont-Blanc – Haute-Savoie – 3845 mètres)

13.4 °C

13.0 °C le 23/07/1995

 
Records mensuels absolus des températures minimales d'août 2012 :

Date du record

Date ouverture du poste

Ville

Température maximale

Précédent record

18/08/2012

01/08/1878

Pic du Midi (Hautes-Pyrénées – 2880 mètres)

14.5 °C

13.8 °C le 07/07/1982

19/08/2012

01/06/1995

Port-sur-Saône (Haute-Saône)

21.3 °C

20.2 °C le 21/08/2011

 

01/01/1990

Marcenat (Cantal – 1075 mètres)

20.4 °C

18.2 °C le 02/08/2001

 

01/10/1989

L'Aiguille du Midi (Massif du Mont-Blanc – Haute-Savoie – 3845 mètres)

4.7 °C

4.0 °C le 08/08/1998

 

Copyright Météo-France

(Agrandir)