Autres années

Bilan de l'année 2011

  1. Bilan de l'année 2011
  2. L'année 2011 mois par mois
  3. L'année 2011 au fil des saisons
  4. Evénements météorologiques majeurs de l'année 2011

Bilan de l'année 2011

 

Après une année 2010 particulièrement fraîche en France métropolitaine (la plus froide de ces deux dernières décennies à égalité avec 1996), l'année 2011 se révèle être l'année la plus chaude que l'Hexagone ait connue depuis 1900. Avec une température moyenne annuelle dépassant de 1,5 °C la normale*, l'année 2011 détrône ainsi l'année 2003 qui détenait le précédent record** avec un écart de température de +1,3 °C. Le printemps et l'automne remarquablement chauds ont largement contribué à faire de l'année 2011 une année exceptionnellement chaude. En effet, le printemps 2011 se positionne au premier rang des printemps les plus chauds** et l'automne 2011 au second rang des automnes les plus chauds**.

Par ailleurs, tous les mois de l'année 2011 ont été plus chauds que la normale*, à l'exception notable de juillet 2011 qui, avec une température moyenne inférieure de 1,3°C à la normale*, a été le mois de juillet le plus frais de ces trente dernières années.

A la faveur d'un printemps exceptionnellement sec (le plus sec depuis au moins 1959), mais aussi d'un automne bien sec, 2011 compte parmi les années les plus sèches que la France ait connues au cours des cinquante dernières années. Cumulée sur l'ensemble du pays, la quantité d'eau recueillie en 2011 se situe sensiblement en-dessous de la normale* annuelle avec un cumul de pluie déficitaire d'environ 17%. Par ailleurs, ce diagnostic global masque certaines disparités géographiques. En effet, si les précipitations ont été très inférieures à la normale sur la quasi-totalité du pays (en particulier sur le quart Sud-Ouest de la France où les déficits atteignent 40%), les régions méditerranéennes ont recueilli une quantité d'eau proche ou supérieure à la normale*. Ces régions ont ainsi connu plusieurs épisodes méditerranéens de fortes précipitations en mars, octobre et novembre 2011.

Grâce à des conditions printanières exceptionnelles mais aussi à l'automne très ensoleillé, les durées d'ensoleillement cumulées sur l'année s'avèrent sensiblement supérieures à la moyenne*** sur la majeure partie de l'Hexagone, avec toutefois un ensoleillement moins remarquable sur les régions méditerranéennes.

Plusieurs événements météorologiques remarquables ont jalonné cette année 2011 : le printemps exceptionnellement chaud et sec, un mois de juillet remarquablement frais et pluvieux, un épisode de chaleur remarquable fin septembre début octobre, des épisodes méditerranéens de fortes pluies à l'automne entraînant de graves inondations dans le Sud-Est de la France et une importante tempête hivernale à la mi-décembre.


 
Copyright Météo-France

 

 


Copyright Météo-France
( Agrandir )  
 

Copyright Météo-France
( Agrandir )