2020

Bilan climatique de l'année 2020

  1. 2020 : au 1er rang des années les plus chaudes en France depuis le début du XXe siècle
  2. Événements météorologiques majeurs de l'année 2020
  3. L'année 2020 mois par mois
  4. L'année 2020 au fil des saisons

2020 : au 1er rang des années les plus chaudes en France depuis le début du XXe siècle

Dans la continuité de 2019, l'année 2020 s'est à nouveau caractérisée par la prédominance d'une grande douceur tout au long de l'année. Deux vagues de chaleur se sont produites durant l'été, suivies d'un épisode de chaleur tardif exceptionnel mi-septembre. Cette année a été aussi marquée par une succession de tempêtes de la fin de l'hiver au début du printemps. On retiendra également de violents épisodes méditerranéens qui ont généré des crues et des inondations localement dévastatrices en janvier dans le Roussillon, en septembre dans les Cévennes et en octobre dans les Alpes-Maritimes.

Les températures moyennes mensuelles sur la France sont restées supérieures aux normales* excepté en octobre. Février 2020 s'est classé au 2nd rang des plus chauds depuis 1900 puis les mois d'avril et août au 3e rang. Le pays a connu plusieurs épisodes caniculaires, notamment lors de deux vagues de chaleur du 30 juillet au 1er août et du 6 au 13 août ainsi que de fortes chaleurs remarquablement tardives en septembre.

La température annuelle moyennée sur le pays a atteint 14,1 °C, dépassant la normale* de 1,5 °C. L'année 2020 s'est ainsi classée au 1er rang des années les plus chaudes sur la période 1900-2020 devant 2018 (13,9 °C) et 2014 (13,8 °C).

La pluviométrie a été géographiquement contrastée, excédentaire de 10 à 40 % du Cotentin et de la Bretagne à la côte basque ainsi que sur l'est des Pyrénées mais souvent déficitaire de 10 à 30 % sur la moitié est du pays. Les précipitations ont été particulièrement déficitaires en juillet, record sur la période 1959-2020 avec moins de 20 mm en moyenne sur la France et en novembre au second rang des mois de novembre les plus secs derrière novembre 1978. En revanche, les mois d'octobre et décembre ont été bien arrosés, particulièrement sur le sud de l'Aquitaine où les pluies ont généré des crues et inondations avec des cumuls mensuels records sur la période 1959-2020 sur le département des Landes. En moyenne sur l'année et sur l'ensemble du pays, la pluviométrie a été proche de la normale*.

L'ensoleillement, proche de la normale** sur le sud du pays, a généralement été excédentaire de plus de 10 % sur une grande moitié nord. L'excédent a localement dépassé 20 % des Pays de la Loire aux frontières du Nord et du Nord-Est avec 2 080 heures de soleil à Paris, 2 183 heures à Nevers (Nièvre) ou 2 214 heures à Nantes (Loire-Atlantique), valeurs records sur la période 1991-2020.heures.

 

*Moyenne de référence 1981-2010.
**Moyenne de référence 1991-2010.


(Cliquer sur les graphiques pour les agrandir)

Événements remarquables en 2020 :

  • Une succession remarquable de tempêtes de fin janvier à début mars ;
  • Deux vagues de chaleur successives de fin juillet à mi-août :
        • du 30 juillet au 1er août,
        • du 6 au 13 août ;
  • Forte chaleur tardive exceptionnelle du 13 au 16 septembre ;
  • Sécheresse des sols remarquable sur un large quart nord-est d'avril à septembre 2020 ;
  • Deux épisodes méditerranéens majeurs et un épisode historique sur les Alpes-Maritimes :
        • du 20 au 23 janvier sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude en lien avec la tempête Gloria,
        • les 18 et 19 septembre sur les Cévennes,
        • le 2 octobre sur les Alpes-Maritimes en lien avec la tempête Alex ;
  • Pluies très abondantes, crues et inondations sur le sud de l'Aquitaine en décembre.

   Télécharger le bilan climatique complet de l'année 2020 (2547,5ko)

      

        

(Cliquer sur les cartes pour les agrandir)