L'hiver 2013-2014 le 2e plus doux depuis 1900


04/03/2014

Durant l'hiver 2013-2014, un flux d'ouest à sud-ouest perturbé a dominé sur l'Europe de l'Ouest, apportant sur la France de nombreuses tempêtes, d'abondantes précipitations et une douceur exceptionnelle.

À partir de la mi-décembre, le thermomètre a affiché des valeurs très douces pour la saison avec très peu de gelées en plaine. La température moyennée sur la France et sur la saison a été supérieure de 1.8 °C à la normale*. Sur la période 1900-2014, l'hiver 2013-2014 se place au deuxième rang des hivers les plus doux derrière celui de 1989-1990 et ex-aequo avec l'hiver 2006-2007.

Les précipitations ont été particulièrement abondantes sur la façade ouest du pays et dans le Sud-Est. Elles sont en revanche restées déficitaires de l'Hérault aux Pyrénées-Orientales ainsi que dans le Nord-Est. Avec plus de 50 jours de pluie, la fréquence des précipitations a été exceptionnelle du littoral Atlantique aux côtes de la Manche. La pluviométrie de cet hiver 2013-2014 est la plus élevée de la période 1959-2014 en Bretagne mais aussi en Provence – Alpes – Côte d'Azur.
Sur l'ensemble de la saison et du pays, l'excédent de pluviométrie est proche de 40 %.

Exceptionnellement généreux en décembre, l'ensoleillement a été généralement faible en janvier et février. Sur l'ensemble de l'hiver, il est proche des normales** sur la moitié sud, voire plutôt déficitaire dans le Sud-Est, mais excédentaire sur la moitié nord.
 
Plusieurs évènements marquants durant l'hiver 2013-2014 :
- des tempêtes à répétition sur la France
- un hiver très pluvieux accompagné d'inondations en Bretagne
- un hiver exceptionnellement pluvieux en Provence – Alpes – Côte d'Azur
- des pluies soutenues et des inondations dans le Sud-Ouest, du 22 janvier au 5 février
.
 

Consulter le bilan climatique complet de l'hiver 2013-2014


(Hiver météorologique : Décembre–Janvier–Février)
*  moyenne de référence 1981-2010
** moyenne de référence 1991-2010