Un début d’année 2014 remarquablement doux en France


19/02/2014

Depuis le début de cette année 2014, les températures ont affiché des valeurs supérieures à la normale sur l'ensemble du pays. La France métropolitaine a connu un début d'année doux avec une anomalie globale de température moyenne de +2,5°C  entre le 1er janvier et le 17 février.

Depuis le 1er janvier, l'indicateur thermique quotidien pour la France métropolitaine, constitué de la moyenne des températures quotidiennes* de 30 stations métropolitaines, est resté toujours supérieur à sa moyenne climatologique  (moyenne de référence 1981-2010).

Cette douceur globale persiste en fait depuis le 13 décembre sur la France. Elle s'explique par la récurrence de flux d'ouest et de sud-ouest perturbés, amenant pluies et douceur océanique.

Aucune gelée n'a, par exemple, été enregistrée à Paris-Montsouris depuis le 15 décembre. Cela ne s'était pas produit depuis l'hiver 1988.

* La température moyenne quotidienne est calculée à partir de la moyenne des températures minimale et maximale quotidiennes

Evolution de la température moyenne quotidienne du 1er janvier au 17 février 2014. Diagramme élaboré à partir d'un indicateur thermique constitué de la moyenne des températures quotidiennes de 30 stations métropolitaines (en rouge : les valeurs supérieures à la moyenne des températures quotidiennes). © Météo-France
Evolution de la température moyenne quotidienne du 1er janvier au 17 février 2014.
Diagramme élaboré à partir d'un indicateur thermique constitué de la moyenne des températures quotidiennes de 30 stations métropolitaines (en rouge : les valeurs supérieures à la moyenne des températures quotidiennes). © Météo-France