Imprimer Envoyer á un ami

Un hiver particulièrement pluvieux dans le Nord-Ouest et le Sud-Est

14/02/2014

Il reste deux semaines avant la fin de l'hiver météorologique* et dans certaines régions, on s'approche ou on a dépassé les records saisonniers de précipitations. Les perturbations se sont en effet succédé autant sur la façade ouest du pays que sur le Sud-Est et ont donné des quantités de pluie particulièrement importantes.


Carte d'écart à la moyenne saisonnière des précipitations Hiver 2014 jusqu'au 12 février
Cliquer sur la carte pour l'agrandir


A Brest, on a mesuré 639,5 mm (1 mm= 1l/m2) entre le 1er décembre 2013 et le 12 février 2014 . Le record de l'hiver 1994-95 (687 mm avec des inondations majeures en janvier) devrait être atteint d'ici la fin du mois. Ces 639 mm tombés en 2 mois et demi correspondent à la quantité de pluie moyenne à Paris en une année.
Dans le Sud-Est, des records de pluviométrie hivernale ont d'ores et déjà été battus :
-    555 mm à Nice (ancien record : 539 mm durant l'hiver 1977-78)
-    390,3 mm à Montélimar (ancien record : 388 mm durant l'hiver 1935-1936 ; station ouverte depuis 1920)
-    385,5 mm à Saint-Auban (ancien record : 343 mm durant l'hiver 1954-55).
A Cannes,  entre le 1er décembre et le 12 février dernier, il est tombé 656,1 mm, soit 3 fois les quantités d'un hiver normal. Dans le sud de la France, quelques stations ont toutefois été épargnées. C'est le cas de Perpignan, qui n'a récolté que 30,6 mm depuis le 1er décembre, protégée des intempéries par les Pyrénées-Orientales, les Corbières et la Montagne Noire.
Bastia est elle aussi restée à l'abri des précipitations, avec 78 mm, soit à ce stade la 4ème position des hivers les plus secs depuis l'ouverture de la station en 1947.

La France n'est pas le seul pays à connaître un hiver particulièrement pluvieux. Le Royaume-Uni enregistre lui aussi des records de précipitions. Selon le Met Office, le cumul sur les mois de décembre et janvier (372,2 mm enregistré sur le  sud-est et le centre du sud de l'Angleterre) constitue un record depuis 1910, début des mesures disponibles. Dans le sud de l'Angleterre,  c'est l'hiver le plus humide depuis 248 ans. L'Ecosse a aussi connu le mois de décembre le plus humide depuis 1910.


* L'hiver météorologique comprend les mois de décembre, janvier et février.