Imprimer Envoyer á un ami

2014 : année la plus chaude en France depuis 1900 ?

17/12/2014

L'année 2014 est en passe de devenir l'année la plus chaude jamais observée en France métropolitaine depuis le début du XXe siècle.

Depuis le début de l'année, les températures ont été remarquablement chaudes sur le pays. Elles ont été nettement supérieures aux normales sur la plupart des mois de l'année, exceptions faites de mai et juillet qui ont connu des valeurs proches des normales et d'août qui a été particulièrement frais.

La température moyenne annuelle en 2014 sur la France devrait dépasser de plus de 1,2 °C la normale (période de référence 1981-2010), positionnant vraisemblablement l'année 2014 au premier rang des années les plus chaudes depuis 1900, devant 2011 (+ 1.1 °C au-dessus de la normale) et 2003 (+ 1.0 °C).


Évolution des températures moyennes quotidiennes en France en 2014

Indicateur quotidien de température moyenne - Zone climatique : France - du 1er janvier au 15 décembre 2014


Lire le bilan provisoire complet 2014 établi le 16 décembre.


Vers une année record

Il faudrait une dernière quinzaine de décembre 2014 particulièrement froide avec des températures largement inférieures à la normale pour qu'il en soit autrement. À  ce stade, selon les dernières prévisions, ce scénario serait exclu.

Les températures exceptionnelles relevées en 2014 s'inscrivent dans la tendance observée au cours des dernières décennies : les quinze années les plus chaudes observées à ce jour en France depuis le début du XXe siècle l'ont toutes été au cours des vingt-cinq dernières années.
 


Écart à la moyenne annuelle de référence 1981-2010 de l
Ecart à la moyenne annuelle de référence 1981 - 2010 de l'indicateur de température moyenne
Zone climatique : France - 1900 à 2013

 


Un constat similaire à l'échelle européenne

Le diagnostic établi en France rejoint celui établi à l'échelle du continent par le service météorologique néerlandais, sous l'égide de l'Organisation météorologique mondiale (OMM).  Les estimations montrent que 2014 pourrait devenir l'année la plus chaude jamais observée en Europe, devant 2007.
À l'échelle continentale, les températures exceptionnelles relevées cette année s'inscrivent là encore dans la tendance observée au cours de la dernière décennie : exception faite de 1989, les dix années les plus chaudes observées à ce jour en Europe depuis le début du XXe siècle sont toutes postérieures à 2000.
 

Anomalie de température moyenne entre janvier et novembre en Europe depuis 1950
Anomalies de températures moyennes sur la période janvier-novembre, par rapport à la normale calculée sur la période 1981-2010. En bleu, les années froides, en rouge les années chaudes. © KNMI


Une tendance globale

D'après l'OMM, l'année 2014 pourrait également devenir l'une des plus chaudes, si ce n'est la plus chaude, jamais observée, à l'échelle du globe. Dans un communiqué de presse publié le 3, l'organisation indiquait en effet que la température moyenne de l'air à la surface du globe avait dépassé de près de 0,6 °C la moyenne de référence (normale 1961-1990) sur la période de janvier à octobre 2014. 2014 pourrait devenir l'année la plus chaude jamais enregistrée, devant 2010, 2005 et 1998. (lire notre actualité sur le sujet).

Les dernières projections réalisées par la NOAA à l'échelle planétaire vont dans le même sens : elles montrent que 2014 pourrait devenir l'année la plus chaude de la période 1880 à nos jours, devant 2010.