Imprimer Envoyer á un ami

Septembre 2014 plus chaud qu'août sur l’ouest et le nord du pays

08/10/2014

Dans l'ouest et le nord de l'Hexagone, le mois de septembre a été sensiblement plus chaud que le mois d'août, avec à la clef des températures maximales records dans certaines stations. Explications et petit tour d'horizon des villes qui ont bénéficié de cette douceur tardive.

Une situation anticyclonique sur le nord de l'Europe

En août, la France s'est fréquemment trouvée sur la route des perturbations venues de l'Atlantique. En septembre, un anticyclone solidement établi sur le nord de l'Europe a maintenu un temps plus sec sur bon nombre de régions, avec un apport d'air chaud régulier, particulièrement marqué sur l'ouest du pays. Septembre a été sensiblement plus chaud qu'août à Brest, Nantes, Bordeaux, Rennes, Paris ... Cette chaleur tardive a été marquée par des températures maximales moyennes records à Brest (22,8°C), ou proches des records, comme à Nantes (25,3°C) et Bordeaux (26,8°C).

Une douceur qui contraste avec la fraîcheur du mois d'août

En conséquence, la plupart des régions de la moitié ouest, jusqu'au nord du pays, ont connu un mois de septembre plus chaud que le mois d'août .C'est sur le quart nord-ouest que la différence est la plus marquée, avec une température moyenne de 17,9 °C en septembre (1,8 degré au-dessus des normales*), contre 16,9 °C en août (1,5 degré au-dessous des normales).

Anomalie_Tm_aout_2014_article      Anomalie_Tm_septembre_2014_article2
Écart à la moyenne mensuelle* de la température moyenne quotidienne en août 2014 (à gauche) et en septembre 2014 (à droite) : en rouge les écarts supérieurs à la moyenne*, en bleu ceux inférieurs
© Météo-France (Cliquez sur les images pour les agrandir)

 

Avec 17,7 °C en moyenne, Brest a connu son mois de septembre le plus chaud depuis 1949, alors qu'août avait été avec 16,1 °C le deuxième mois d'août le plus froid depuis 1993. Même chose à Nantes, où après le mois d'août le plus frais depuis 1986 (17,7 °C), on a mesuré une température moyenne de 19,2 °C, deuxième valeur la plus haute derrière celle de septembre 1949.

Septembre a été plus clément qu'août également à :  Bordeaux (20,7°C en moyenne en septembre contre 19,7°C en août),  Biarritz (20,4°C contre 20,0°C), Toulouse (21,0°C contre 20,7°C), Poitiers (18,2°C contre 17,7°C), Caen (16,7°C contre 16,7°C), Lille (17,3°C contre 16,8°C), Rennes (17,9°C contre 17,3°C) et Paris (19,0°C contre 18,5°C)

Cette situation n'est cependant pas exceptionnelle. En 2006, le mois de septembre avait aussi été nettement plus chaud que le mois d'août, et ce sur une grande partie du pays.

Un ensoleillement généreux

Le mois de septembre a également été généralement plus ensoleillé que le mois d'août sur la quasi-totalité de la France, à l'exception du Sud-Est. À Nantes, on a relevé une valeur record de 277 heures d'ensoleillement en septembre, soit un excédent de 43 % par rapport à la normale**, là où le mois d'août (192 heures d'ensoleillement) avait été au contraire déficitaire de 15 % par rapport aux normales. Même constat à Paris, bien qu'il ne s'agisse pas là d'un record, avec 227 heures en septembre (+35 % par rapport aux normales) contre 162 en août (-23%).

* moyenne de référence 1981-2010
** moyenne de référence 1991-2010