Imprimer Envoyer á un ami

La tempête tropicale Gonzalo se rapproche des Antilles

24/07/2020

La 7e tempête tropicale de la saison en Atlantique nord est située ce matin (heure de Paris) à plus 1 000 km au sud-est de l'Arc antillais. Elle a été nommée Gonzalo. Ses vents moyens approchent les 100 km/h et la tempête devrait suivre une trajectoire ouest à nord-ouest ces prochains jours, atteignant le sud des Petites Antilles samedi.
Pour information, un huitième système cyclonique, Hanna, est en cours dans le golfe du Mexique et va toucher le Texas ce samedi.

Image du satellite GOES16 le 24 juillet 2020 à 12h40 UTC 
Image du satellite GOES16 le 24 juillet 2020 à 12h40 UTC - © Météo-France

Situation

Gonzalo circule dans un flux d'est, au sud d'une dorsale anticyclonique, d'où une trajectoire prévue stable pour les trois prochains jours.
Les prévisions d'intensité retenues par le National Hurricane Center (service américain en charge de la surveillance des phénomènes tropicaux dans l'Atlantique) maintiennent une intensification modérée d'ici l'arrivée sur le sud des Petites Antilles ce week-end. Gonzalo devrait passer au stade d'ouragan de catégorie 1, demain samedi en début de matinée, avant son passage avec des vents moyens de l'ordre de 120 km/h et des rafales de l'ordre de 150 km/h et avant un affaiblissement plus ou moins graduel en mer des Caraïbes.

Une vigilance ouragan (Hurricane Watch) a été émise pour la Barbade et Saint-Vincent-et-Grenadines. Les Antilles françaises devraient rester à l'abri de Gonzalo. La Martinique , en marge, verra quand même des précipitations et un peu de vent, mais rien d'exceptionnel.

À noter, une nouvelle onde tropicale est en cours de formation près de la côte ouest africaine. Elle pourrait devenir une nouvelle tempête tropicale la semaine prochaine.

Trajectoire de Gonzalo prévue ces prochains jours
Trajectoire de Gonzalo prévue ces prochains jours - © NHC

La saison cyclonique 2020

Les prévisions d'activité cyclonique maintiennent une saison très active, en particulier en raison d'une tendance à la mise en place de " La Niña " pour les mois à venir (phénomène inverse de " El Niño " et qui a tendance à produire des environnements atmosphériques de grande échelle favorables à la croissance des systèmes tropicaux atlantiques), et d'eaux de surface anormalement chaudes. En faisant la synthèse des prévisions les plus récentes, on prévoit 17 à 20 tempêtes tropicales (moyenne* 12,1) dont  8 à 11 ouragans (moyenne* 6,4), dont 4 ouragans majeurs (moyenne* 2,7).

Cette saison est déjà remarquable
La saison à peine officiellement commencée**, le troisième système Cristobal est déjà nommé le 1er juin, constituant ainsi un record de précocité dans la saison. Et ce record de précocité s'est décliné pour chacun des systèmes suivants : jamais un 4e, un 5e, un 6e, puis maintenant un 7e, et même un 8e avec Hanna, ne s'était développé aussi tôt dans la saison depuis l'ère satellitaire !
Les derniers records de précocité dataient de 2005, année cyclonique extrêmement active.

*Moyenne 1981- 2010.
**Saison cyclonique en Atlantique nord : 1er juin au 31 octobre.

Actualité par Météo-France