Imprimer Envoyer á un ami

Tempête Dennis : ses conséquences sur l’Europe

17/02/2020

La dépression Dennis, qui s'était formée à l'est des États-Unis, s'est creusée sur l'Atlantique de façon explosive en perdant 50 hPa en 24 heures entre vendredi et samedi. Samedi soir, d'après l'analyse de la NOAA (l'agence américaine en charge de la météorologie), la pression est descendue jusqu'à 920 hPa, ce qui en fait la dépression la plus creuse des moyennes latitudes de l'hémisphère Nord depuis le 10 janvier 1993.

Image du satellite MSG2 montrant le passage de Dennis entre samedi 15 et dimanche 17 février 2020 
Image du satellite MSG2 montrant le passage de Dennis entre samedi 15 et dimanche 17 février 2020. © Météo-France.

De fortes rafales de vent

Ce week-end, sur les hauteurs de l'Écosse, les rafales de vent ont atteint 189 km/h à Aonach Mor et 161 km/h à Cairnwell. Au Pays-de-Galles, on a enregistré des pointes à 146 km/h à Aberdaron et 135 km/h à Mumbles.

Vent instantané maximal relevé en France le 16 février 2020 
Vent instantané maximal relevé en France le 16 février 2020. © Météo-France.

En France , le vent a soufflé jusqu'à :

  • 137 km/h à Gatteville-le-Phare (50) ;
  • 135 km/h à Plougonvelin (29) ;
  • 134 km/h à Rostrenen (22) ;
  • 120 km/h à Laval (53) ;
  • 114 km/h à Calais (62) ;
  • 113 km/h à Caen (14) et Rouen (76).

Plus d'un mois de pluie au Pays-de-Galles

La dépression Dennis était associée à un très long front froid actif (il s'étirait sur plus de 7 000 km entre l'Irlande et la mer des Caraïbes). À la station de Cray Reservoir au Pays-de-Galles, il est tombé 132,8 mm de pluie en 24 heures, soit plus d'un mois de pluie « normale ». Une vigilance rouge « fortes pluies -inondations » avait d'ailleurs été émise par le Met Office (service météo britannique) sur le sud du Pays-de-Galles. On a également relevé jusqu'à 90,4 mm à Shap dans le nord de l'Angleterre.

En France, en 24 heures, il est tombé l'équivalent de 10 à 15 jours de pluies :

  • 59,4 mm à Brennilis (29) ;
  • 54,0 mm à Séglien (56) ;
  • 50,3 mm à Coray (29) ;
  • 50,1 mm à Sizun (29) ;
  • 46,0 mm à Plouay (56) ;
  • 39,5 mm à Landivisiau (29).

Des températures printanières

La tempête Dennis a engendré un flux de sud-ouest très rapide qui a fait remonter une masse d'air très chaude sur une grande partie de l'Europe de l'Ouest jusqu'en Russie . Des records mensuels de températures ont été battus en Allemagne avec 19,4 °C à Worms ou 18,1 °C à Hambourg par exemple.

Anomalie de température à 850 hPa le lundi 17 février 2020 à 00 h UTC 
Anomalie de température à 850 hPa le lundi 17 février 2020 à 00 h UTC. © Météo-France.

En France, les températures ont été particulièrement douces .

Dans la nuit de samedi à dimanche, des records mensuels de douceur ont été battus à Orléans et au Mans avec respectivement pas moins de 11,5 °C et 13 °C.

Dans la journée de dimanche, le mercure est monté jusqu'à :

  • 28,3 °C à Oloron-Saint-Marie (64), nouveau record mensuel ;
  • 26,5 °C à Dax (40) ;
  • 25,5 °C à Luchon (31), nouveau record mensuel ;
  • 24,6 °C à Biarritz (64) ;
  • 22,0 °C à Bordeaux (33) ;
  • 20,4 °C à Strasbourg (67) ;
  • 20,2 °C à Nevers (58) ;
  • 18,2 °C à Paris.

Actualité par Météo-France