Imprimer Envoyer á un ami

2019 : l’année la moins foudroyée en France

20/01/2020

Avec moins de 282 000 éclairs nuage-sol enregistrés, 2019 est l'année la moins foudroyée depuis l'existence du réseau Météorage. Ce niveau correspond à moins de la moitié du foudroiement enregistré en 2018 et à 60 % de la moyenne annuelle du foudroiement depuis 2000 (453 000 éclairs nuage-sol).

Activité orageuse sur la France pour 2019 à droite et pour octobre 2019 à gauche 
Activité orageuse sur la France pour 2019 à droite et pour octobre 2019 à gauche.  © Météorage.

Malgré ce faible nombre de foudroiement, Météorage a tout de même enregistré, l'an dernier, 267 jours d'orage, soit légèrement plus que la moyenne (263 jours). Cela montre que les jours d'orage, bien qu'aussi nombreux qu'habituellement, n'ont pas connu une activité très importante. D'ailleurs, le jour de 2019 avec le plus de foudroiement, le 26 juillet, on a enregistré plus de 15 000 éclairs nuage-sol, alors qu'en moyenne les journées record annuelles ce chiffre est de 34 000. Un mois en 2019 a pourtant été particulièrement foudroyé ; il s'agit du mois d'octobre, qui avec plus de 44 000 éclairs nuage-sol est le 3e mois d'octobre le plus foudroyé depuis 1989, soit 2,5 fois la moyenne.

Pourquoi aussi peu d'activité électrique en 2019 ?

Les conditions caniculaires qu'a connu la France en 2019 en sont la cause principale. En plus des températures élevées, l'air a été particulièrement sec, surtout pendant l'été. En revanche, en octobre plusieurs épisodes méditerranéens se sont produits autour du golfe du Lion, avec une activité orageuse plus importante et donc un mois d'octobre actif.

Quelles zones ont été les plus concernées par les orages ?

La densité moyenne de foudroiement en France depuis 1989 est de 0,88 éclair nuage-sol/an/km². En 2019, sur le pays, la moyenne a été de seulement 0,51 éclair nuage-sol/an/km². En revanche, certaines régions ont connu des densités plus élevées. Comme souvent, avec notamment la fréquence des épisodes méditerranéens, c'est la région Provence-Alpe-Côte-d-Azur (PACA) qui a été la plus foudroyée (1,45 éclairs nuage-sol/an/km²), et plus particulièrement le département des Alpes-Maritimes (1,93 éclairs nuage-sol/an/km²). La commune la plus foudroyée en 2019 a été Sermano (Haute-Corse) avec 7,15 éclairs nuage-sol/an/km².

 

Météorage

La société Météorage, filiale de Météo-France, détecte depuis 1987 les impacts de foudre sur le sol français, grâce à un réseau de 20 capteurs qui les repèrent et les localisent. Des accords avec les réseaux des pays voisins (Italie, Espagne et Benelux) permettent également d'exploiter les mesures de capteurs limitrophes. Grâce à des cartes de points d'impact, l'activité orageuse peut être suivie en temps réel sur Internet. Météorage fournit également des alertes foudre ou évalue le risque de foudroiement pour un site donné.

 

Actualité par Météo-France