Imprimer Envoyer á un ami

Australie : la chaleur extrême se prolonge après une année 2019 record

03/01/2020

La chaleur intense qui touche l'Australie et alimente des incendies dévastateurs se prolonge en ce tout début janvier 2020. Un nouveau pic de chaleur est prévu entre le 3 et le 4 sur le sud et sud-est du pays avant une baisse relative mais bienvenue du mercure pour la semaine du 6 janvier. On attend 42 °C à Canberra ce samedi 4 janvier, une température de niveau record pour la capitale australienne. Ce même jour, les 45 °C pourraient être approchés dans l'arrière-pays de Sydney. Depuis le 1er juillet, au moins  4 millions d'hectares de terres ont brulé en Nouvelle-Galles-du-Sud, l'état le plus touché. L'est de l'État de Nouvelle-Galles-du-Sud a été les plus touché par les incendies au cours du dernier trimestre de l'année 2019, en particulier dans la région voisine de Sydney. 
Image du satellite Himawari-8 : panache de fumée émanant des incendies en Australie le 1 janvier 2020
Image du satellite Himawari-8 : panache de fumée émanant des incendies en Australie le 1 janvier 2020 - © Météo-France
Ces températures extrêmes s'inscrivent dans la continuité d'une année 2019 exceptionnelle en Australie. Selon les données du service météorologique national australien (Australian Bureau of Meteorology, BOM), l'Australie vient de connaître non seulement son mois de décembre le plus chaud depuis le début des relevés météorologiques en 1910, mais aussi l'année la plus chaude et la plus sèche jamais observée.

Une année 2019 record

L'année 2019 est la plus chaude jamais observée en Australie, avec une anomalie de température annuelle de +1,52 °C au-dessus de la moyenne 1961-1990, battant l'année 2013 (+1,33 °C). Les trois dernières années (2017, 2018 et 2019) sont dans le top 5 des années les plus chaudes. 
Histogramme : anomalie de température annuelle en Australie
Anomalie des températures moyennes annuelles en Australie - © BOM - Bureau of Meteorology
2019 est aussi l'année la plus sèche qu'a connu l'Australie. La quantité de précipitations sur l'année 2019, moyennée à l'échelle nationale, est la plus faible depuis le début des mesures en 1900 : 278 mm en 2019 (soit une anomalie de -188mm et un déficit de -40 %) battant les 314 mm de 1902 (anomalie : -151 mm ; déficit : -32 %), pour une moyenne climatologique de 465 mm.
Cette sécheresse, déjà présente en début d'année, s'est même aggravée au cours du second trimestre de l'année : le printemps austral (trimestre septembre-novembre) et le mois de décembre 2019 ont aussi été les plus secs jamais observés.
Australie : pourcentage de précipitations sur six mois depuis le 1er juillet 2019
Australie : pourcentage de précipitations sur six mois depuis le 1er juillet 2019 - © BOM - Bureau of Meteorology
 

Un mois de décembre exceptionnel

Décembre 2019 est de loin le mois de décembre le plus chaud, avec une anomalie exceptionnelle de +3,21 °C (par rapport à la moyenne 1961-1990), devançant très largement décembre 2018 (+2,13 °C) et 1972 (+1,81°C).
 
Par ailleurs, les deux mois les plus chauds jamais observés en Australie en plus d'un siècle de mesures appartiennent à l'année 2019 ! Janvier 2019 en tête (température moyenne de 30,8 °C) suivi de décembre 2019 (30,4 °C) devant janvier 2013 (29,8 °C). 
Décembre 2019 arrive en tête des mois les plus chauds en termes de chaleur diurne, tous mois confondus, avec une moyenne des maximales de 38.35°C dépassant les 37,95 °C de janvier 2019, et une exceptionnelle anomalie de +4,15 °C par rapport à la moyenne 1961-1990, la plus forte anomalie mensuelle positive de température maximale tous mois confondus jamais observée en Australie (dépassant les +3,6 °C d'octobre 2015).
 

Records de chaleur

La chaleur a été présente une bonne partie du mois, mais avec plusieurs pics successifs dont les plus intenses se sont produits entre le milieu et la fin du mois. Le paroxysme national de cet épisode a été atteint entre le 18 et le 19 décembre. Les 40 °C ont été atteints en de très nombreuses régions et les 45 °C ont été fréquemment dépassés dans l'intérieur des terres. 
Australie : températures maximales en décembre 2019
Australie : températures maximales en décembre 2019 - © BOM - Bureau of Meteorology
 
En raison d'une chaleur à la fois intense et très répandue géographiquement, l'indicateur thermique national quotidien de température maximale moyennée sur l'ensemble du pays a atteint des niveaux inédits, tous mois confondus : du 17 au 20/12/2019, l'Australie a connu ses après-midis les plus chauds jamais observés historiquement en moyenne nationale, avec 40,9 °C le 17/12, puis 41,9 °C le 18/12, battant plusieurs jours d'affilée les 40,3 °C du 07/01/2013. 
 

Record mondial de chaleur en décembre

Ponctuellement, le mercure est monté jusqu'à 49,9 °C à Nullarbor (Australie-Méridionale) le 19 décembre, un nouveau record national historique pour un mois de décembre, battant les 49,5°C du 24/12/1972 observés à Birdsville (Queensland). Ces 49,9°C se situent aussi à seulement 0,8 °C du record absolu de chaleur australien de 50,7 °C (à Oodnadatta (Australie-Méridionale) le 2 janvier 1960) et constituent par ailleurs un nouveau record mondial de chaleur pour un mois de décembre (le précédent étant les 49,5 °C australiens de 1972).
Un peu plus tard, le jour de Noël, nouveau pic de chaleur exceptionnel dans le centre du pays avec 45,7 °C à Alice Springs (nouveau record absolu, ancien 45,6 °C l'été dernier) et 47,9 °C à Rabbit Flat, nouveau record mensuel pour le Territoire-du-Nord (ancien : 47,2 °C en 1990).
Un record national mensuel de minimale nocturne élevée a aussi été établi : pas moins de 36 °C de température minimale à Walungurru (Territoire-du-Nord) le 26 décembre, battant les 35 °C de Marble Bar le 28/12/1902.
La Tasmanie n'a pas été épargnée, même si la chaleur y a été plus fugace : un pic de chaleur exceptionnel s'y est produit le 30 décembre où la température a dépassé officiellement les 40°C pour la première fois en décembre sur l'île (au moins depuis le début du 20e siècle) : le record de chaleur pour un mois de décembre y a été pulvérisé avec 41,9 °C à Friendly Beaches, battant les 39,8 °C du 20/12/2015 au même endroit. C'est aussi la deuxième température la plus élevée tous mois confondus en Tasmanie derrière les 42,2 °C du 30/01/2009 à Scamander. Hobart, la capitale d'État, a atteint 40,8 °C, un record mensuel (et aussi 40,8 °C à Hobart Airport où il s'agit même d'un record absolu battant les 40,3 °C du 04/01/2013).
 
Un nouveau pic de chaleur est prévu aujourd'hui, vendredi 3, et demain samedi 4 janvier sur le sud et sud-est du pays. La chaleur devrait baisser d'un cran la semaine prochaine, mais le contexte météorologique, en plein été austral, reste propice aux très fortes chaleurs sur la zone concernée par les incendies.  
 
 

Actualité par Météo-France