Imprimer Envoyer á un ami

Tempêtes de 1999 : retour sur un événement exceptionnel

26/12/2019

En moins de 48 heures, entre le 26 et le 28 décembre 1999, Lothar­ et Martin, deux tempêtes d'une violence inimaginable traversent notre pays à grande vitesse, laissant sur leur passage 92 victimes et des dégâts considérables. 20 ans plus tard, les tempêtes de 1999 restent gravées dans la mémoire collective. Elles font encore partie des tempêtes les plus sévères que la France ait jamais connu. 
 
Pour Météo-France, elles marquent  le point de départ de la réflexion sur la mise en place d'un nouveau système d'information des populations : la Vigilance météorologique. Ce dispositif d'avertissement précurseur des populations continue aujourd'hui à faire ses preuves et à inspirer à l'international.

Noël 1999 : Lothar et Martin traversent le pays

Les tempêtes de 1999 restent aujourd'hui parmi les tempêtes les plus sévères que la France ait connu. 
Animation : trajectoire des tempêtes de 1999
En cette fin décembre 1999, l'Europe est soumise à un très rapide flux d'ouest très perturbé, régi par un défilé de dépressions tempétueuses. 
 
Lothar
­La première tempête, Lothar, balaie une grande partie nord de la France dans la matinée du 26 décembre 1999. 
Lothar est une tempête exceptionnelle au même titre que sa sœur jumelle Martin survenue le lendemain. Pratiquement toute la France est touchée par des vents à plus de 100 km/h. Les vents les plus forts approchent les 180 km/h. On mesure jusqu'à 173 km/ h à Saint-Brieuc, Orly et Solenzara.
Lothar fait 30 victimes en France et des dégâts spectaculaires. Des phénomènes de submersions et des inondations se sont rajoutés aux tempétueuses rafales. 
 
 
Martin
­
Après la violente tempête Lothar qui traverse le nord de la France dimanche 26 décembre 1999, une nouvelle tempête, Martin, dévaste la moitié sud du pays le lendemain et dans la nuit du 27 au 28 avec des rafales de vent de plus de 150 km/h. On mesure jusqu'à 198 km/h à la pointe de Chassiron en Charente. 
La seconde tempête, Martin, frappe la France entre les 27 et 28 décembre 1999 avec une trajectoire un peu plus méridionale. 
 
Ces tempêtes exceptionnelles par leur intensité et leur étendue restent à ce jour les tempêtes les plus sévères rencontrées en France et dans la plupart des régions de France. 
 

Des tempêtes meurtrières, des forêts dévastées 

Dégâts provoqués par la tempête Lothar en France 
Dégâts provoqués par la tempête Lothar en France. © Météo-France.
 
L'ensemble des 2 tempêtes (Lothar et Martin) fait 140 victimes en Europe dont 92 en France. Les dégâts sont considérables. On ne compte plus les toitures abîmées ou détruites, les arbres déracinés, les chapiteaux effondrés, les grues projetées au sol, les foyers privés d'électricité (plus d'un million), les infrastructures routières et ferroviaires touchées ou encore les réseaux électriques et téléphoniques endommagés.
Les grandes victimes de cette tempête sont aussi les forêts de la moitié nord du pays, notamment celles de Lorraine. Près de 100 millions de mètres cubes de bois sont abattus par Lothar (entre 5 et 10 % de la forêt française). 
À cela s'ajoutent les victimes de la marée noire : le 12 décembre 1999, le pétrolier maltais l'Érika fait naufrage au large de la Bretagne. Du fioul commence à dériver provoquant le début d'une grande marée noire. Les deux tempêtes Lothar et Martin ont pour effet de propulser l'importante nappe de fioul sur les côtes françaises, du Finistère à la Charente-Maritime.
 
Pour en savoir plus sur les tempêtes en France métropolitaine, consultez notre site Tempêtes
 

Actualité par Météo-France