Imprimer Envoyer á un ami

Épisode méditerranéen : pluies intenses et inondations dans le Sud-Est

02/12/2019

Un nouvel épisode méditerranéen a frappé le Sud-Est ce dimanche 1er décembre 2019. Ces pluies intenses arrivant sur des sols déjà saturés ont provoqué de dramatiques inondations. 

Précipitations cumulées en 48 heures PACA au 1er décembre 2019
Précipitations cumulées en 48 heures sur la région PACA (images radar superposées avec les données d'observation des pluviomètres). © Météo-France.

Restez informés et suivez l'évolution de la situation en consultant la vigilance météorologique et @VigiMeteoFrance. Consultez également http://www.vigicrues.gouv.fr pour suivre le niveau des cours d'eau.

Des pluies intenses

Ce week-end, les intempéries ont de nouveau frappé les régions d'un quart sud-est avec des pluies qui se sont intensifiées en région Provence-Alpes-Côte d'Azur ce dimanche, notamment entre l'est du Var et l'ouest des Alpes-Maritimes, des régions déjà sévèrement touchées par un épisode analogue il y a une semaine.

Les cumuls de pluie ont parfois atteint 200 millimètres en 48 heures, soit l'équivalent de 1 à 2 mois de pluie habituelle, dont l'essentiel est tombé en seulement quelques heures, en fin de journée de dimanche.

Des cumuls de pluies remarquables

À Cannes, on a relevé jusqu'à 200 millimètres de pluies à l'aéroport (en 48 heures). Les images lame d'eau suggèrent des cumuls possibles à 250 millimètres un peu plus à l'ouest, du côté de Mandelieu-la-Napoule.

À Cannes, les 187 millimètres relevés sur une période de 24 heures climatologique (de dimanche 7 h à lundi 7 h) constituent la deuxième valeur la plus forte jamais observée après les 195 millimètres de l'épisode du 3 octobre 2015.

Plus remarquable encore, depuis le 2 novembre, il est tombé 630 millimètres en 30 jours (du 2 novembre au 1er décembre 2019). Cela représente 80 % de la pluviométrie moyenne annuelle (795 mm sur la période 1981-2010) et constitue un record sur la période, loin devant les 487 millimètres du 3 novembre au 2 décembre 2014.

Voici les cumuls observés du samedi 7 h au lundi  7 h :

Stations (département)

Pluie en 48 h (en mm)

Rapport à la normale de décembre*

Cannes (06)

201

2 fois

Vidauban (83)

155

1,6 fois

Fréjus (83)

145

1,5 fois

Antibes (06)

125

1,2 fois

Le Luc (83)

97

1,2 fois

Saint-Auban (04)

96

1,6 fois

 

Des sols saturés

À la fin de l'été et jusqu'à la mi-octobre, le Var et les Alpes-Maritimes ont connu un état de forte sécheresse des sols superficiels avec des indices d'humidité très inférieurs à la normale. Puis, plusieurs épisodes pluvieux sont venus réhumidifier ces sols, jusqu'à un état normal mi-novembre. 
Les pluies intenses survenues depuis les ont conduit à saturation, à un niveau record sur les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes et le Vaucluse. C'est donc sur des sols gorgés d'eau et incapables d'en absorber plus que les pluies d'hier se sont abattues, provoquant des inondations catastrophiques. 

De la neige sur les Alpes

Les montagnes ont également connu des précipitations mais de façon très hétérogène, les massifs les mieux servis étant ceux des Alpes centrales comme du côté du nord des Hautes-Alpes où la station située au col du Galibier à 2 560 mètres d'altitude a relevé environ 50 centimètres de neige fraîche dans la journée du 1er décembre.

Attention au risque d'avalanche marqué sur l'ensemble des massifs alpins et sur l'ouest des Pyrénées. Tenez-vous informés en consultant les bulletins neige et avalanches. 

Accalmie cette semaine 

Des conditions anticycloniques s'installent pour quelques jours sur une bonne partie du continent européen et notamment sur la France avec un temps nettement plus calme et modérément plus froid avec de fréquentes gelées nocturnes.
Toutefois, la présence d'une dépression vers les Baléares favorisera des remontées pluvieuses vers la Catalogne espagnole avec des débordements en France du côté du Roussillon entre mercredi et jeudi. Les cumuls attendus lors de cet épisode devraient rester bien inférieurs à ceux observés ce week-end mais pourraient ponctuellement atteindre une centaine de millimètres.
 
 

Actualité par Météo-France