Imprimer Envoyer á un ami

Météo : fraîcheur hivernale cette semaine

12/11/2019

(Mise à jour le 13 novembre 2019 à 14 h)
 
Cette semaine, la fraîcheur sera sensible, avec un risque temporaire de neige à très basse altitude. Des conditions hivernales classiques à cette période de l'année.
Pendant toute la semaine et jusqu'au week-end prochain, voire le début de la semaine prochaine, la France sera en effet sous l'influence de conditions perturbées, humides et fraîches en raison de la persistance d'un axe dépressionnaire sur l'Europe de l'Ouest, alimenté par de l'air d'origine polaire maritime venu du nord de l'Atlantique. Dans ces conditions, la neige pourra s'abaisser ponctuellement jusqu'à très basse altitude. L'intensité du froid restera néanmoins assez banale pour la saison et bien en-deça de certains coups de froid remarquables connus dans le passé à cette période de l'année.
Animation températures
Animation du mardi 12/11 à 12 UTC au lundi 18/11 à 00 UTC : géopotentiel à 500 hPa, température à 850 hPa en plages de couleur (vers 1 5 00m d'altitude). © Modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France
 

Pas de vague de froid, mais un épisode de fraîcheur hivernale classique pour la saison

Aucune " vague de froid " n'est prévue cette semaine par Météo-France, mais une fraîcheur parfois sensible avec un risque temporaire de neige à très basse altitude. Le terme " vague de froid " est en effet réservé à des conditions de froid hivernal sévères avec de fréquentes et fortes gelées, parfois sans dégel pendant plusieurs jours en certaines régions. 

Des températures sous les normales de saison

La période la plus froide de l'épisode devrait se situer entre ce jeudi 14 et lundi 18 novembre, avec des températures prévues qui seront souvent 3 à 6 degrés sous les moyennes de saison pour les maximales, et 2 à 4 degrés sous les normales pour les minimales avec des gelées restant locales et de faible intensité. Ces niveaux de températures seront comparables aux moyennes d'un mois de janvier, ce qui n'a absolument rien d'exceptionnel et s'observe régulièrement en novembre dans notre climat !
 

Villes

Températures maximales diurnes prévues entre jeudi 14/11 et lundi 18/11/2019

Moyenne 1981-2010 des maximales en 2e décade de novembre

Moyenne 1981-2010 des maximales en janvier

Exemples de températures maximales diurnes exceptionnellement basses observées dans le passé au début ou milieu du mois de novembre

Strasbourg

6 à 7 °C

8,7 °C

4,5 °C

-1,2 °C le 16/11/1952 ; -1,0 °C le 16/11/1985

Besançon

5 à 6 °C

9,1 °C

5,2 °C

-2,2 °C le 18/11/1968 ; -1,2 °C le 20/11/1985 ; -0,7 °C le 16/11/1919

Lille

5 à 7 °C

9,8 °C

6,0 °C

-2,7 °C le 19/11/1985 ; -1,2 °C le 14/11/1965 ; -1,1 °C le 16/11/1968 ; -0,3 °C le 03/11/1980

Paris

6 à 8 °C

10,7 °C

7,2 °C

-1,8 °C le 19/11/1985 ; -0,7 °C le 15/11/1919

Rennes

8 à 9 °C

12,0 °C

8,7 °C

-0,4 °C le 05/11/1980 ; 0,4 °C le 19/11/1985

Châteauroux

6 à 9 °C

10,8 °C

7,2 °C

-2,1 °C le 19/11/1985 ; -2,0 °C le 17/11/1968

Lyon

6 à 8 °C

10,5 °C

6,4 °C

-1,3 °C le 19/11/1985 ; -1.2 °C le 18/11/1968

Toulouse

8 à 10 °C

13,1 °C

9,5 °C

0 °C le 20/11/1955 ; 0,9 °C le 19/11/1985 ; 1,2 °C le 05/11/1980

Nîmes

8 à 12 °C

14,4 °C

11,0 °C

3,3 °C le 20/11/1985 ; 3,4 °C le 18/11/1968 ; 4,5 °C le 03/11/1980

Parmi les gros épisodes de froid ou de neige début ou mi-novembre dans le passé, on peut citer les années 1980 ou 1985 ou encore 1968, 1966, 1919, etc. 
 
Anomalie températures semaine
Carte d'anomalie de température prévue pour la semaine du 11 au 17 novembre 2019 (une bonne partie de la France se situe dans la zone de températures -3 à -6 °C/normale) On remarquera aussi que pendant qu'il fera relativement froid sur l'Europe de l'Ouest, au contraire l'Europe de l'Est baignera dans la douceur dans des flux de sud dominants. - © Modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France
 

Un temps humide avec de la neige temporairement à très basse altitude

Dans ce contexte dépressionnaire et perturbé, des pluies temporairement soutenues et orageuses affecteront surtout le sud-est du pays (surtout PACA et Corse) et les averses seront aussi assez fréquentes du côté de l'Aquitaine et des Pyrénées occidentales, déjà copieusement arrosées depuis le début du mois. La limite pluie-neige sera souvent comprise entre 500 et 1 000 mètres, voire temporairement plus bas. 
En particulier, entre jeudi après-midi et vendredi matin, au passage d'une perturbation active, un épisode de neige abondante à très basse altitude est attendu au voisinage des Alpes, de l'est du Massif central et des régions du Centre-Est (notamment sur Auvergne-Rhône-Alpes). La limite pluie-neige pourrait s'abaisser vers 300 à 500 mètres, voire temporairement plus bas dans la nuit de jeudi à vendredi (risque de neige quasiment jusqu'en plaine à surveiller en particulier sur le département de l'Isère), avec une neige qui pourrait s'avérer humide et « collante ». Sur le relief des Alpes et de l'est du Massif central, au-dessus de 800 à 1 200 mètres, on attend généralement 15 à 30 cm voire localement 40 à 50 centimètres de neige fraîche s'ajoutant au manteau neigeux pré-existant.
Vendredi, avec la perturbation qui s'étendra un peu plus vers le nord, les flocons pourraient aussi s'observer à très basse altitude voire localement en plaine sur le Nord-Est, mais avec des quantités plus faibles qu'en Auvergne-Rhône-Alpes la nuit précédente.
 
Animation précipitations
Animation modèle ARPEGE du mercredi 13 novembre à 00 UTC au samedi 16 novembre 2019 à 06 UTC : cumuls de pluie sur 6 heures, neige (en blanc), géopotentiel à 500 hPa. Les précipitations seront plus soutenues sur le quart sud-est de la France, les pays limitrophes (Italie, Balkans) ainsi que les environs du golfe de Gascogne. © Météo-France.
 

Actualité par Météo-France