Imprimer Envoyer á un ami

Montagne : la neige fait son grand retour

06/11/2019

Après un mois d'octobre doux et pluvieux, un certain rafraîchissement s'est opéré en altitude ces derniers jours, permettant à la neige de faire son retour dès la moyenne montagne. Les récentes chutes de neige ont conduit à un très bon enneigement actuel dans les Alpes. Dans les Pyrénées, l'enneigement va aussi devenir rapidement excédentaire, notamment à l'ouest de la chaîne.

Dans les Alpes, un enneigement qui devient très bon pour la saison en altitude

Caractérisation de l'enneigement par massif (Alpes) utilisant la chaîne de modélisation nivologique SAFRAN/CROCUS    Relevés météorologiques (vent, température, et hauteur de neige au sol) de la station nivose « Les Écrins » à 2940 m dans le massif de l'Oisans
Figures 1a et 1b :  1a) caractérisation de l'enneigement par massif utilisant la chaîne de modélisation nivologique SAFRAN/Crocus. 1 b) relevés météorologiques (vent, température et hauteur de neige au sol) de la station nivose « Les Écrins » à 2 940 m dans l'Oisans.
© Météo-France.
(Cliquer sur les figures pour les agrandir)

La figure 1a) montre bien que, globalement, l'ensemble des massifs des Alpes connaît un enneigement au-dessus de la normale vers 2 400 m, (donc en excluant les Pré-Alpes). Vers 2 400 m, les massifs les plus enneigés sont la Haute-Tarentaise (75 cm), Belledonne (70 cm), la Vanoise (65 cm) et l'Oisans (60 cm).

La station nivose « les Écrins », qui dispose de données depuis 1983, montre (cf. figure 1b) une hauteur de neige au sol de 128 cm le 5 novembre 2019. Le 3 novembre la barre du mètre de neige y était franchie. Il faut remonter au 15 octobre 2000 pour avoir plus d'un mètre de neige au sol plus tôt dans la saison. Un fort enneigement précoce donc (un mois avant la date moyenne sur 1983/2018, le 3 décembre), à haute altitude dans l'Oisans. Ce constat est très probablement généralisable aux altitudes de 2 400/2 500 m. On peut signaler, pour comparer, que le record sur le « tout début de saison » (automne jusqu'au 10 novembre inclus) est de 167 cm le 1er novembre 1992. À l'inverse, les premières décades de novembre 2006, 2007, 2014 et 2017 se sont illustrées par un déficit de neige notable (au moins un jour sur la décade, sinon tous, avec 0 cm de neige au sol) à la station.

Le village de Bessans, vers 1740 m, vu de la Webcam panoramique de la Saignière, le 2 novembre 2019 à 7h30 
Le village de Bessans, vers 1740 m, vu de la Webcam panoramique de la Saignière, le 5 novembre 2019 à 7h30
Figure 2 : le village de Bessans, vers 1 740 m, vu de la webcam panoramique de la Saignière, le 2 novembre 2019 à 7 h 30 (en haut), et le 5 novembre 2019 à 7 h 30 (en bas). © https://www.haute-maurienne-vanoise.com/ete/haute-maurienne-vanoise/destination/webcam/.
(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

 

Vers 1 500 m dans les Alpes, l'enneigement est évidemment plus faible que plus en altitude, mais il n'est pas nul, avec des sols souvent blanchis sur les massifs de Savoie et Haute-Savoie (jusqu'à 15 cm au sol en moyenne dans le Chablais, massif le plus enneigé à cette altitude au 6 novembre).

Dans les Pyrénées, l'hiver arrive

Jusqu'à présent plutôt inexistant ou déficitaire (en date du 4 novembre) en altitude au-dessus de 2 000 m, un manteau neigeux significatif est en train de se constituer sur les Pyrénées. Il a déjà beaucoup neigé depuis hier 5 novembre sur l'ouest des Pyrénées. Les cumuls de neige fraîche en 24 heures atteignent souvent 30 à 40 cm au-dessus de 1 800/2 000 m. Cependant, l'est des Pyrénées a été moins servi. D'ici la fin du week-end, 20 à 40 cm supplémentaires sont attendus sur la majorité des massifs au-dessus de 1 800 m, (jusqu'à 50 cm en plus sur les Pyrénées-Atlantiques) car le courant d'altitude de nord-ouest, humide et froid en altitude, va se maintenir.

Point dans les autres massifs au 6 novembre

Assez anecdotiquement, après un mois d'octobre sans voir un seul flocon, mais sous parfois des trombes d'eau, les crêtes du Jura ont pu blanchir dans la nuit du 3 au 4 novembre. Dans la nuit du 5 au 6 novembre, la neige a tenu au sol dès 1 100 m d'altitude environ, notamment dans le sud du massif du Jura, avec environ 5 cm au sol dans les Hautes-Combes.

Sur le Massif central, seuls les sommets ou les plateaux d'altitudes supérieures à 1 400 m ont pu blanchir, avec au plus quelques centimètres.

Actualité par Météo-France