Imprimer Envoyer á un ami

Climat : 2015-2019, le changement climatique s’accentue

24/09/2019

Illustration rapport climat 2015 - 2019 OMMLes effets du changement climatique se sont accentués entre 2015 et 2019. C'est la conclusion du rapport sur l'état du climat mondial pendant la période 2015-2019 de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) publié dimanche 22 septembre à l'occasion du Sommet Action Climat de l'ONU. Ces cinq dernières années devraient être la période de cinq ans la plus chaude jamais enregistrée sur le globe. Les concentrations de gaz à effet de serre ont continué à croître à des niveaux historiques, gardant la courbe du réchauffement climatique orientée à la hausse.

Température moyenne en hausse

Le rapport indique que la température moyenne de ces cinq dernières années (données jusqu'en juin 2019) est supérieure de 0,2 °C à celle de la période précédente 2011-2015 et a augmenté de 1,1 °C depuis l'ère préindustrielle. Les années de 2015 à 2018 ont été les quatre années les plus chaudes jamais enregistrées. 2019 devrait rejoindre le top 5 des années les plus chaudes, probablement à la deuxième ou troisième place. C'est encore plus flagrant si on s'intéresse à la température moyenne des continents ; on se trouve alors 1,7 °C plus chaud que l'ère préindustrielle et 0,3 °C plus chaud que 2011-2015.

Pics de gaz à effet de serre

Les trois principaux gaz à effet de serre, le dioxyde de carbone (CO2), le protoxyde d'azote (N2O) et le méthane (CH4) sont responsables d'environ 90 % du réchauffement depuis l'industrialisation (respectivement 66 %, 17 % et 6%). La concentration de ces trois gaz a augmenté entre 2015 et 2017 à des taux supérieurs à ceux entre 2011 et 2015 (taux de croissance des concentrations en CO2 de ces 5 dernières années supérieurs de près de 20 % aux taux de la période quinquennale précédente). Leurs concentrations dans l'atmosphère devraient atteindre des pics d'ici la fin 2019 (plus de 410 parties par million (ppm) pour le CO2)

 

Concentration

Taux de croissance

 

2015-2017

2011-2015

2015-2017 en % par rapport à l'ère préindustrielle

2015-2017

2011-2015

% entre 2015-2017 et 2011-2015

CO2

403 ppm

395,5 ppm

145

+2,6 %

+2,2 %

+18 %

CH4

1851,7 ppb

1826,4 ppb

256

+8,7 %

+7,2 %

+21 %

N2O

329,1 ppm

326,2 ppm

122

+0,87 %

+0,73 %

+19 %

L'élévation du niveau de la mer s'accélère

Les satellites montrent que le niveau de la mer continue d'augmenter à une vitesse qui s'accélère. L'élévation totale depuis le début des mesures en janvier 1993 a atteint 90 mm. Entre mai 2014 et mai 2019, le niveau de la mer a augmenté de 5 mm/an. Soit une élévation nettement plus rapide que la moyenne depuis 1993 (3,2 mm/an) , et que l'élévation mesurée sur la période 2007-2016 (4,0 mm/an).

Le rapport de l'OMM alerte aussi sur de nombreux autres points :

  • L'extension de la glace de mer continue à diminuer et les glaciers continuent à perdre de leur masse.

  • Les océans, qui absorbent 30 % des émissions annuelles de CO2 et emmagasinent plus de 90 % de l'excès de chaleur dû au changement climatique, deviennent donc de plus en plus chauds et acides.

  • Les phénomènes extrêmes, comme les vagues de chaleur et les cyclones tropicaux, se font de plus en plus nombreux et intenses.

  • La sécheresse touche de plus en plus de territoire, accroissant nettement le risque de feux de forêt. Ces forêts qui brûlent, conséquence de la sécheresse et donc du changement climatique, ne peuvent plus stocker le CO2 et cela aggrave donc le changement climatique.

Actualité par Météo-France