Imprimer Envoyer á un ami

La tempête tropicale Dorian menace les Antilles

26/08/2019

Après Andrea (en mai), Barry (en juillet) et Chantal (en août), un 4e phénomène tropical est en cours sur le bassin Atlantique : la tempête tropicale forte Dorian.

Située ce matin (vers 08 h 00 locales, 12 h 00 UTC) à environ 500 km au sud-est de la Martinique, la tempête tropicale forte Dorian se déplace vers l'ouest en s'intensifiant progressivement.

Avec une pression en son centre estimée à 1002 hPa et des rafales de vent voisines de 110 km/h (60 nœuds), Dorian s'est un peu renforcée ces dernières heures, et est maintenant au stade de tempête tropicale forte.


Animation du satellite Goes16, montrant l'évolution de Dorian le 26 août 2019 de 4 h 00 à 12 h 00 UTC. © Météo-France.

Dorian traversera l'arc antillais mardi en début de journée

Dorian devient donc une menace pour la moitié sud de l'arc antillais. Les îles les plus exposées vont de la Martinique au nord aux Grenadines au sud, mais les fortes pluies orageuses concerneront également les îles plus au nord des Petites Antilles, incluant ainsi la Guadeloupe.

De fortes précipitations orageuses sont à craindre sur la Martinique à partir de la fin de nuit de lundi à mardi et la journée de mardi. Les cumuls de pluies attendus sur la Martinique sont de l'ordre de 100 à 150 mm sur cette période. Une amélioration est à attendre au fil de la journée de mercredi.

Le scénario privilégié ne propose un passage du centre du phénomène à proximité immédiate de la Martinique, aussi les vents devraient être inférieurs à 100 km/h, les valeurs attendues pour le moment seront de l'ordre des 80 à 90 km/h en rafales sur le littoral et le relief.

La mer sera forte en Atlantique et canaux, avec des creux moyens entre 3 et 3,50 m. Elle sera agitée en Caraïbe avec des creux aux alentours des 2 m.

Bien qu'il soit encore un peu tôt pour déterminer la chronologie exacte, l'intensité et la trajectoire précise, Dorian devrait continuer de se renforcer lentement dans les prochains jours, pour passer brièvement au stade d'ouragan en se rapprochant de Porto Rico et de la République dominicaine.



Trajectoire probable de Dorian du lundi 26 au samedi 31 août 2019. © NOAA.
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Une saison cyclonique proche de la normale

L'ensemble des phénomènes de grande échelle (ENSO, NAO, AMO) plaident pour une activité cyclonique 2019 très proche ou légèrement plus faible que la normale.
    • ENSO : épisode El Nino faible à modéré en cours, globalement prévu pour continuer durant la saison cyclonique 2019.
    • AMO : cycle multi-décennal atlantique globalement négatif depuis novembre 2014.
    • NAO : configuration des températures superficielles océaniques.

L'ACE (indice global de l'énergie cyclonique accumulée combinant intensités et durées des systèmes dépressionnaires tropicaux) est très proche de la normale, mais il y a habituellement une forte incertitude sur cet indice.

Une activité légèrement plus faible que la normale est également prévue par le modèle numérique du Centre européen de prévisions.

Il faut tout de même garder en mémoire que l'incertitude des prévisions saisonnières est encore plus importante pour une petite île donnée et qu'un seul cyclone suffit pour impacter fortement un territoire et laisser une trace de saison mémorable !
 

Actualité par Météo-France