Imprimer Envoyer á un ami

Brésil : le ciel chargé à cause des incendies

21/08/2019


Le ciel du sud du Brésil s'est clairement obscurci ces derniers temps avec la présence d'importantes fumées et la formation de pyrocumulus à cause d'importants incendies de forêts en Amazonie. Les pyrocumulus sont de véritables cumulus et se forment par l'apport de chaleur et d'humidité. Coexistant avec la fumée, ils sont denses, sombres et bourgeonnants. Leur extension verticale peut se montrer importante.

Photos satellite GOES - 20 août 2019 - NOAA


Les feux qui dévastent la forêt amazonienne sont provoqués par des opérations de défrichements par brûlis à la saison sèche et servent à étendre les zones de culture et de pâturages. Selon l'Institut national de recherche spatiale (INPE) du Brésil, ces feux se sont largement intensifiés cette année avec une augmentation de 83 % depuis le début 2019, par rapport à l'année précédente. De janvier à août, 72 843 départs de feu ont été enregistrés, contre 39 759 sur la totalité de l'année 2018. Selon l'INPE, la déforestation en juillet a été quasiment quatre fois supérieure au même mois de 2018.


Profondeur optique des aérosols à 550 nm - 21 août 2019 - CAMS Copernicus Atmosphere Monitoring Service

 

Colonne total de dioxyde de carbone (ppmv) - 19 août 2019 - CAMS Copernicus Atmosphere Monitoring Service

Colonne total de monoxyde de carbone (10^18 moloécules /cm²) - 19 août 2019 - CAMS Copernicus Atmosphere Monitoring Service

Dès juillet, les incendies ont démarré dans l'État de Rondonia, à la frontière de la Bolivie provoquant déjà de belles colonnes de fumées. En août, d'autres feux sont venus renforcer ce phénomène dans les État d'Amazonas et du Mato Grosso.

Ces derniers jours, le ciel de Sao Paulo, la plus grande métropole du Brésil, s'est largement obscurci en plein coeur de la journée à cause des fumées des incendies, combinées à une forte humidité.

Actualité par Météo-France