Imprimer Envoyer á un ami

Tornade à la frontière franco-luxembourgeoise

12/08/2019

Vendredi 9 août 2019, en fin d'après-midi, vers 17h35, une tornade a touché le nord de la Meurthe-et-Moselle puis a glissé vers le Luxembourg en s'intensifiant rapidement, générant de nombreux dégâts.

La trajectoire « sud-ouest/nord-est » de cette tornade, longue d'environ 14 km, l'a fait notamment traversé côté français, les communes de Longwy, Herserange et Saulnes (Meurthe-et-Moselle), puis la commune de Pétange au Luxembourg.

Au vu des dégâts observés, cette tornade a été classée EF 2 sur l'échelle « améliorée » de Fujita (qui compte 6 catégories d'intensité de EF 0 à EF 5), soit des vents estimés entre 180 et 220 km/h.


Supercellule dans contexte très orageux

Le pays était dans un contexte fortement perturbé, influencé par une dépression assez creuse centrée au sud de l'Irlande.

Vents seuillés à 500 hPA, modèle ARPEGE le 9 août 2019 à 15 h UTC   Pression réduite au niveau de la mer, modèle AROME le 9 août 2019 à 15 h UTC 
En haut : Vent seuillé, température et géopotentiel à 500 hPA, modèle ARPEGE le 9 août 2019 à 15 h UTC
En bas : Pression réduite au niveau de la mer et CAPE maximum, modèle AROME le 9 août 2019 à 15 h UTC 
© Météo-France

En altitude, une goutte froide située sur l'Irlande, engendrait un flux de sud-ouest cyclonique, associé à un puissant jet stream en haute troposphère.

De l'air très chaud et très humide remontait dans ce flux de sud-ouest. Le front pluvio-instable associé à la dépression irlandaise circulait d'ouest en est (des côtes de la Manche vers le Grand-Est). À l'avant de ce front actif, de l'instabilité pré-frontale se développait dans la convergence de surface.

Cette tornade s'est formée au sein d'un orage supercellulaire dans cette convergence de surface.

La genèse de cette supercellule a été aussi rendue possible à cause de la forte instabilité de la masse d'air (fort potentiel convectif - CAPE - et forte hélicité).

Cette journée du vendredi 9 août a d'ailleurs été particulièrement agitée et orageuse puisque un peu moins de 10000 impacts « nuages-sol » de foudre ont été relevés par le réseau de capteurs Météorage. Cette journée est d'ailleurs pour l'instant la 4e journée la plus orageuse de l'année (la 1e place étant à ce jour encore occupée par le 26 juillet avec plus de 15000 impacts « nuages-sol »)

Animation radar du passage de la cellule orageuse qui a engendré la tornade 
Animation radar du passage de la cellule orageuse qui a engendré la tornade - © Météo-France

Les tornades en France métropolitaine

Des tornades d'intensité F0 ou F1 se produisent chaque année en France métropolitaine. Brèves et de petite taille, elles échappent la plupart du temps aux réseaux d'observation. Elles peuvent aussi passer complètement inaperçues en zones rurales inhabitées si elles font peu de dégâts. Les tornades atteignant ou dépassant le niveau EF2 sur l'échelle de Fujita (vents supérieurs à 180 km/h) sont très rares en France métropolitaine. On peut citer la tornade d'Hautmont (Nord) du 3 août 2008 ou celle qui s'est abattue sur la commune de Leviers (Jura) le 2 mai 1982. Deux tornades de niveau EF4 ou EF5 se sont produites dans l'Hexagone à Montville (Seine-Maritime) le 19 août 1845 et à Palluel (Pas-de-Calais) le 24 juin 1967.

Qu'est-ce qu'une tornade ?

Une tornade est un tourbillon de vents violents se développant sous la base d'un cumulonimbus (nuage d'orage) et se prolongeant jusqu'à la surface terrestre. Une tornade est rendue visible par les gouttelettes de condensation qui y naissent, formant une excroissance du nuage souvent en forme d'entonnoir (le tuba), et à la base par la poussière et les débris qu'elle aspire (le buisson). Il s'agit d'un phénomène assez bref et très localisé. En France, leur diamètre varie de quelques dizaines à plusieurs centaines de mètres, pour un parcours de quelques kilomètres et une durée de vie dépassant rarement 15 minutes.

Schéma d'une tornade

Schéma d'une tornade

Pour en savoir plus sur les tornades et trombes, consultez notre dossier dédié.

Actualité par Météo-France