Imprimer Envoyer á un ami

Groenland : la fonte de la calotte a fait monter de 0,5 mm le niveau de la mer

02/08/2019

Dans le sillage de la canicule qui a touché l'Europe de l'Ouest la semaine dernière, puis les pays scandinaves le week-end dernier, de l'air exceptionnellement chaud a gagné le Groenland, où on observe des températures remarquablement douces ces jours-ci.
 
Une fonte exceptionnelle de la calotte groenlandaise a été observée du 30 juillet au 1er août, alors qu'un lent retour à la normale se profile.
 

 

Anomalie de température à 2 mètres le 31 juillet 2019 - © Climate Reanalyzer

Anomalie de température à 2 mètres le 31 juillet 2019 - © Climate Reanalyze

 
 
Un ballon-sonde envoyé mardi 30 juillet à 12h UTC à Danmarkshavn (à près de 77 °N de latitude) sur la côte Est du Groenland a mesuré une température record, tous mois confondus, de 14,4 °C à 850h Pa, surpassant nettement l'ancien record de 13,0 °C le 13 juillet 2002 (on y effectue des lâchers de ballon depuis 1950).
Un peu plus au nord, on a relevé 16,0 °C à la station de Nord, à 900 km du pôle nord.
À l'ouest du Groenland, on a également relevé des températures voisines de voisines de 20 °C tous les jours  depuis mardi 30 à Qaarsut (près de 71 °N), avec une pointe à 20,9°C le 31 juillet (normale 10 °C).
 

Une fonte de la calotte proche des records

Au sommet de la calotte, à la station de Summit Camp, située à 3200m d'altitude, on a relevé des températures positives trois jours de suite, entre mardi 30 et jeudi 1er août. Dans l'attente d'une confirmation officielle, on pourrait même avoir battu le record pour un mois d'août jeudi 1er avec 2,7 °C relevés à 18 h UTC, ce qui dépasserait le record de juillet.
En conséquence, la fonte de la calotte a concerné des superficies proches du record de 2012 depuis mardi 30 : on estime que 60 % de la surface du Groenland a fondu d'un millimètre au moins dans la journée du 31 juillet, ce qui a rejeté plus de 10 milliards de tonnes de glace dans l'océan.
Sur tout le mois de juillet, on estime que 197 milliards de tonnes de glace du Groenland ont fondu, ce qui a contribué à une hausse de 0,5 mm du niveau de la mer au niveau global selon l'institut danois de météorologie.

La banquise boréale fond, elle aussi, particulièrement cet été, puisqu'on observe, au 1er août, la plus faible superficie de banquise jamais mesurée en Arctique.

Dans les prochains jours, la situation devrait progressivement retourner vers la normale avec des températures plus froides, et des surfaces de fonte beaucoup moins importantes.

Actualité par Météo-France