Imprimer Envoyer á un ami

Bilan de la vague de chaleur dans le Sud-Est

09/07/2019

Une dégradation orageuse gagne le Sud-Est ce mardi 9 juillet, mettant fin à un épisode exceptionnel de très fortes chaleurs dans la région, excepté en Corse où il faudra patienter jusqu'à demain.

Cette vague de chaleur, qui a débuté entre le 25 et le 26 juin, aura duré 13 à 14 jours selon les départements. Son intensité a été exceptionnelle, ce qui est d'autant plus remarquable aussi tôt dans la saison, où la mer est encore relativement fraîche et les sols plus humides qu'au milieu de l'été. De nombreux records absolus ont été battus et même pulvérisés, en particulier, le symbolique record national de température maximale, avec les 45,9°C relevés à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard, le 28 juin

Vagues de chaleur observées dans le département du Gard depuis 1947
Vagues de chaleur observées dans le département du Gard depuis 1947 -
© Météo-France

 

De nombreux records quotidiens absolus

Dans le Sud-Est, la vague de chaleur a été la plus intense entre le 27 juin et le 30 juin, avec un pic le 28 juin pour les maximales et le lendemain pour les minimales. Le 28 juin, la barre des 45°C a été dépassée pour la première fois en France depuis le début des mesures. Après cette chaleur diurne historique, la nuit est restée très chaude avec des minimales parfois supérieures à 25°C.

Plus de la moitié des stations du réseau principal de Météo-France ont battu ou égalé leur record de température maximale entre le 27 et 28 juin 2019.

 

Station

Date d'ouverture

Température maximale (en °C)

Date

Précédent record

Gallargues-le-Montueux (Gard)

1985 

45,9

 

Record national

28/06

40,6°C le 21/06/2003

Précédent record national 44,1 à Conqueyrac (Gard), le 12/08/2003

Villevieille (Gard)

1970 

45,3

28/06

41,6°C le 07/07/1982

Nîmes-Courbessac (Gard)

1921

44,4

28/06

41,6°C le 04/08/2017

Prades-le-Lez (Hérault)

1979

44,4

28/06

42°C le 14/08/2003

Istres (Bouches-du-Rhône)

1920

44,3

28/06

40,2°C le 29/06/1935

Carpentras (Vaucluse)

1963

44,3

28/06

41,9°C le 12/08/2003

Montpellier (Hérault)

1939

43,5

28/06

37,7°C le 04/08/2017

Avignon (Vaucluse)

1994

42,8

28/06

40,4°C le 04/08/2017

Perpignan (Pyrénées-Orientales)

1924

42,4

28/06

40,5°C le 07/07/1982

Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence)

1954

42,2

28/06

39,5°C le 06/07/1982

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)

1955

42,0

28/06

40,2°C le 26/07/1983

Aigues-Mortes (Gard)

1959

40,9

28/06

38,9°C le 21/06/2003

Embrun (Hautes-Alpes)

1947

38,4

28/06

36,7°C le 07/07/2015

Mende (Lozère)

1985

37,1

27/06

36,1°C le 06/07/2015

Mont-Aigoual (Gard, 1567m)

1896

29,9

28/06

29,4°C le 09/08/1923

Principaux records absolus de température maximale quotidienne battus durant la vague de chaleur. Le record apparaît en rouge lorsqu'il dépasse le précédent record de plus de 3 degrés.

Concenant les températures minimales, près de 20 % des stations du réseau principal ont battu ou égalé leur record de minimale élevée.

Station

Date d'ouverture

Température minimale (en °C)

Date

Précédent record

Nîmes-Courbessac (Gard)

1921

27,1

29/06

26,2°C le 30/07/1983

Orange (Vaucluse)

1952

26,6

29/06

25,8°C le 07/07/1982

Aigues-Mortes (Gard)

1959

26,2

29/06

26,2°C le 28/07/2013

Le Luc (Var)

1946

26,1

28/06

24,8°C le 28/07/1947

Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence)

1954

23,3

28/06

22,2°C le 16/08/1987

Mont Aigoual (Gard, 1567m)

1896

22,5

28/06

22,2°C le 12/08/2003

Embrun (Hautes-Alpes)

1947

21,8

28/06

21,7°C le 19/06/2013

Principaux records absolus de température minimale élevée durant la vague de chaleur

Des séries record

L'intensité de la vague de chaleur qui a concerné le Sud-Est est également remarquable sur la durée. Des séries record ont ainsi pu être enregistrées dans certaines stations.

C'est la cas à Nîmes où la température moyenne sur 10 jours consécutifs atteint et même dépasse légèrement le niveau de la canicule de 2003. Entre le 26 juin et le 5 juillet, la température moyenne (moyenne des maxima et minima qutidiens) a atteint 30,4°C, battant les 30,3°C entre le 5 et le 14 août 2003.

Températures minimales et maximales relevées à Nîmes entre le 24 juin et le 8 juillet
Températures minimales et maximales relevées à Nîmes entre le 24 juin et le 8 juillet -
© Météo-France

 

Le seuil de 37 °C a été atteint ou dépassé 10 fois sur la période, ce qui est exceptionnel en début d'été. Avant les années 2000, le seuil de 37 °C était atteint une journée tous les 10 ans en moyenne, entre 1er juin et le 15 juillet.

A Carpentras, durant 15 jours consécutifs, du 24 juin au 8 juillet, la température maximale a dépassé les 36°C. En 2003, ce seuil avait été atteint 13 jours d'affilée du 2 au 14 août.

De même à Avignon, le seuil de très forte chaleur de 35 °C a été dépassé 15 jours consécutifs, du 24 juin au 8 juillet, contre 13 jours en 2003, du 2 au 14 août.

Moyenne des températures maximales entre le 26 juin et le 8 juillet 2019
Moyenne des températures maximales entre le 26 juin et le 8 juillet 2019 - © Météo-France

Actualité par Météo-France