Imprimer Envoyer á un ami

Chaleur record : près de 34 °C dans le sud de l'Alaska

10/07/2019

Mise à jour mercredi 10 juillet

Alors que la France vient de vivre une des vagues de chaleur les plus intenses des dernières décennies, l'Alaska subit une vague de chaleur exceptionnelle. De nombreux records historiques de température ont été battus. La chaleur, encore très forte ce mercredi, devrait s'atténuer à partir de demain jeudi. 

 

Anomalie de températures à 2 mètres mercredi 10 juillet

Anomalie de températures à 2 mètres - © Climate Reanalyser
 

Des records absolus de chaleur battus

Le mercure a atteint jeudi 4 juillet 32,2 °C à Anchorage, la plus grande ville de l'Etat, du jamais vu depuis le début des mesures. Le mois de juin avait déjà été non seulement le plus sec mais aussi le plus chaud (comme d'autres endroit en Alaska, par exemple à Kotzebue ou Yakutat). Ce nouveau record absolu est nettement plus chaude que l'ancien de 29,4 °C le 14 juin 1969.
Lundi 8 juillet, il a fait 31,7 °C à Aniak, un record absolu également. Et plus de 32,2 °C à Bethel, une chaleur atteignant le record absolu de la station datant de 1926.
On a également observé 33,9 °C dimanche à Talkeetna, un record pour un mois de juillet.  
La Sibérie orientale est également touchée par cette vague de chaleur remarquable : 29,6 °C ont été mesurés à Egvekinot mardi 9 juillet, un record absolu ! 

Une situation de blocage estival

Cette vague de chaleur historique s'explique par une situation de blocage estival avec un dôme d'air chaud particulièrement remarquable pour la latitude. Les températures de la masse d'air en altitude sont inédites pour la saison. Ce dôme d'air chaud empêche la formation de nuages, et entraîne des températures maximales très élevées. 

 

Actualité par Météo-France