Imprimer Envoyer á un ami

Bilan : Juin 2019 marqué par des phénomènes exceptionnels

04/07/2019

Le mois de juin 2019 a été marqué par des phénomènes météorologiques exceptionnels à cette période de l'année : la tempête Miguel a frappé la France le vendredi 7 juin, une canicule inédite par son intensité et sa précocité a touché le pays du 25 au 30 juin.

Après un début de mois estival, des passages perturbés se sont succédé sur l'Hexagone jusqu'au 21 dans une ambiance généralement assez fraîche. Plusieurs épisodes orageux, localement violents, se sont accompagné de pluies intenses, de grêle et de fortes rafales. Du 25 au 30, une vague de chaleur d'une intensité exceptionnelle s'est installée sur la quasi-totalité du pays. Des records absolus de températures ont été enregistrés en plaine et en montagne. Le 28, sur le Sud-Est, les températures ont atteint 45.9 °C dans le Gard, dépassant ainsi la valeur record de 44.1 °C enregistrée en août 2003. Il n'avait jamais fait aussi chaud en France depuis le début des mesures.

Evolution des températures minimales et maximales quotidiennes en France par rapport à la normale quotidienne

Juin 2019 au 5e rang des mois de juin les plus chauds en France

Les températures, souvent inférieures aux normales* durant la première quinzaine du mois, ont été en moyenne 4 à 8 °C au-dessus du 24 au 30. 

Le 27 juin a été la journée la plus chaude enregistrée pour un mois de juin avec une température moyenne sur la France de 27,9 °C.

La température moyenne sur le mois, proche de la normale sur la façade ouest du pays, a été 2 à 4 °C au-dessus sur la moitié est de l'Hexagone et en Corse. Sur le mois et sur le pays, la température moyenne de 20,1°C a été supérieure à la normale de 1,8 °C, classant juin 2019 au 5ème rang des mois de juin les plus chauds, toutefois loin derrière juin 2003 (+ 4,1 °C).

La tempéarture normale en juin est de 18,3 °C (moyenne 1981-2010). Classement des mois de juin les plus chauds depuis 1900 en température moyenne sur la France :

1- juin 2003 : 22,4 °C (+ 4,1 °C/normale)

2- juin 2017 : 21,2 °C (+ 2,8 °C/normale)

3- juin 1976 : 20,5 °C (+ 2,2 °C/normale)

4- juin 2005 : 20,4 °C (+ 2,1 °C/normale)

5- juin 2019 : 20,1 °C (+ 1,8 °C/normale)

6- juin 2018 : 20,1 °C (+ 1,7 °C/normale)

Les 3 derniers mois de juin sont tous dans le top 6 depuis 1900. 5 parmi les 6 mois de juin les plus chauds ont eu lieu au cours des 2 dernières décennies.

La pluviométrie a été très contrastée. De la Nouvelle-Aquitaine aux Hauts-de-France, les cumuls mensuels ont souvent atteint une fois et demie la normale*, voire localement plus de deux fois notamment sur la Bretagne. En Rhône-Alpes et sur l'est de l'Auvergne, les précipitations ont été plus conformes à la saison mais l'excédent a localement dépassé 20 %. En revanche, de l'Occitanie au Grand-Est les pluies ont été déficitaires de 20 à 40 %. Le déficit qui a atteint 50 % sur la région PACA a dépassé 70 % sur les Alpes-Maritimes et 90 % sur le Var et la Corse. En moyenne sur le mois et sur le pays, la pluviométrie a été proche de la normale.

 

L'ensoleillement a été conforme à la normale** sur la façade ouest de l'Hexagone, localement déficitaire, notamment sur le nord de la Bretagne. Il a été excédentaire sur le reste du pays. L'excédent a dépassé 20 % des Hauts-de-France au Centre-Val de Loire et à la Franche-Comté, voire 30 % le long des frontières du Nord et du Nord-Est. Le soleil a ainsi brillé 275 heures à Charleville-Mézières (Ardennes) et 311 heures à Colmar (Haut-Rhin) mais seulement 161 heures à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor).

* moyenne de référence 1981-2010 ** moyenne de référence 1991-2010

En savoir plus sur les faits marquants de juin 2019 :

- Miguel, une tempête atypique à cette saison, a frappé l'Hexagone vendredi 7 juin : « Miguel : seulement 2% des tempêtes se produisent en été ».

- Une vague de chaleur précoce d'intensité exceptionnelle a concerné le pays du 25 au 30 juin. 

 

Ecart à la moyenne mensuelle de référence 1981-2010 de la température moyenne Rapport à la moyenne mensuelle de référence 1991-2010 de la durée d'ensoleillement
Cumul mensuel des précipitations Rapport à la moyenne mensuelle de référence 1981-2010 des cumuls de précipitations

 

Actualité par Météo-France