Imprimer Envoyer á un ami

Canicule de juin 2019 : retour sur un épisode exceptionnel

02/07/2019

Du 25 au 30, une vague de chaleur d'une intensité exceptionnelle s'est installée sur la quasi-totalité du pays. Des records absolus de températures tous mois confondus ont été enregistrés en plaine et en montagne. 

Animation canicule
Infographie - Retour sur la canicule de juin 2019 : chronologie de l'épisode
et valeurs remarquables - © Météo-France

Le contexte

Un puissant système dépressionnaire s'est mis en place sur le proche Atlantique à partir de dimanche 23 juin. Il est resté quasiment stationnaire pendant plus de 5 jours. En bordure est de cette dépression, le flux de sud s'est accéléré et a favorisé la remontée d'air très chaud depuis l'Afrique. Ainsi sur la France, la température à 1500 mètres a dépassé 24 °C, 28° dans le sud, comme on peut le voir sur la carte ci-dessous datée du jeudi 27 juin à 14h . De telles valeurs sont exceptionnelles.


Les isolignes représentent le géopotentiel à 500 hPa. Les plages de couleurs montrent la température à environ 1500 m d'altitude, le jeudi 27 juin à 14 h locale. La flèche grise symbolise la trajectoire de l'air chaud - © Météo-France

Une chaleur record

  • Le 27 juin a été la journée la plus chaude enregistrée pour un mois de juin sur la période 1900-2019 avec une température moyenne sur la France de 27.9 °C (soit 8,6 °C au-dessus de la normale).

    Les après-midi du 26, 27 et 29 juin 2019 ont atteint un niveau exceptionnel de chaleur à l'échelle du territoire : l'indicateur de température maximale a égalé ou dépassé la valeur de 35°C, ce qui n'était arrivé que 17 fois auparavant depuis l'après-guerre, tous mois confondus, dont 11 fois durant la canicule de 2003. Ces trois après-midi sont les trois après-midi les plus chaudes à l'échelle du pays depuis la canicule d'août 2003.
     
  • Le 28, sur le Sud-Est, les températures maximales ont souvent atteint 42 à 44 °C sur l'Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône et plus localement sur le Var et les Pyrénées-Orientales.
     
  • Le record absolu de 44.1 °C enregistré en août 2003 dans le Gard a été dépassé sur plusieurs postes (cf records ci-dessous). Le nouveau record absolu sur la France métropolitaine est de 45.9 °C à Gallargues-le-Montueux dans le Gard.
 
Vagues de chaleur observées en France (1947 à juin 2019)
Vagues de chaleur observées en France (1947 à juin 2019) - © Météo-France

Des records absolus battus

60 % des stations du réseau principal de Météo-France a battu ou égalé son record mensuel de chaleur durant cette canicule et 23 % des stations du réseau a battu son record absolu, parfois de très loin comme Montpellier avec 43,5 °C (ancien record de 37,7°C) Sète ou Carpentras.

  • Records absolus de températures minimales élevées battus 

Certaines villes n'avaient jamais connu de nuits aussi chaudes depuis le début des mesures. 

​Le jeudi 27 juin 2019, on a relevé :

- 25,7 °C à Limoges (Haute-Vienne – ouverture 1973) 
- 24,2 °C à Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne – ouverture 1947)  
- 22,6 °C à Superbesse (Puy-de-Dôme – ouverture 1975 – Alt . 1287 mètres)
 
Le vendredi 28 juin 2019 :
 
- 24,7 °C à Nantes-Bouguenais (Loire-Atlantique – ouverture 1945)
 
Le samedi 29 juin 2019 : 
 
- 26 °C à Lyon-Saint-Exupéry (Rhône – ouverture 1975)
 
  • Record absolus de températures maximales battus
Le mercredi 26 juin 
 
- 40.9 °C à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme – ouverture 1922)
- 33,7 °C à Superbesse (Puy-de-Dôme – ouverture 1975 – Alt . 1287 mètres)
 
Le jeudi 28 juin
 
- 45,9 °C à Gallargues-le-Montueux (Gard – ouverture 1985). Nouveau record absolu sur la France métropolitaine
 
- 45,3 °C à Villevieille (Gard – ouverture 1970)
- 44,4 °C à Nîmes-Courbessac (Gard – ouverture 1921)
- 44.4 °C à Prades-le-Lez (Hérault – ouverture 1979)
- 44,3 °C à Istres (Bouches-du-Rhône- ouverture 1920)
- 44.3 °C à Carpentras (Vaucluse – ouverture 1963)
- 43,5 °C à Montpellier (Hérault – ouverture 1939)
- 42,4 °C à Perpignan (Pyrénées-Orientales – ouverture 1924)
- 42,2 °C  à Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence – ouverture 1954)
 
- 29,9 °C au Mont-Aigoual (Gard – ouverture 1895 – Alt. 1567 mètres)
 
Le samedi 29 juin :
 
- 42 °C à Saumur (Maine-et-Loire – ouverture 1910)
- 41.5 °C à Savigny-en-Véron (Indre-et-Loire - ouverture 1988)
- 41,1 °C à Loudun (Vienne – ouverture 1988)
 
le dimanche 30 juin :
- 38,8 °C à Strasbourg-Entzheim (Bas-Rhin – ouverture 1923) 

 

 

Actualité par Météo-France