Imprimer Envoyer á un ami

Violents orages samedi : des grêlons de plus de 5 cm

17/06/2019

Samedi 15 juin, de violents orages ont touché les régions du Massif Central aux Alpes, notamment Saint-Etienne ou encore Romans-sur-Isère, avec d'intenses chutes de pluie, des grêlons parfois de la taille de balles de tennis et de violentes rafales de vent.

Supercellule orageuse aux alentours de Tain-l'Hermitage dans la Drôme - Samedi 15 juin
Supercellule orageuse aux alentours de Tain-l'Hermitage dans la Drôme - Samedi 15 juin - © Infoclimat - Jérémy Begot

Une situation propice

Dans un flux de sud-ouest dynamique, une anomalie cyclonique d'altitude a pu jouer le rôle de déclencheur au sein d'une masse d'air très instable. Impulsé par une dépression au large de l'Irlande, de l'air océanique plus frais gagnait par l'ouest, alors que la masse d'air restait encore relativement chaude à l'est, après les très fortes chaleurs en Corse vendredi.

Animation satellite samedi 15 juin entre 13 h et 19 h locales sur L'Europe de l'Ouest.
Animation satellite samedi 15 juin entre 13 h et 19 h locales sur L'Europe de l'Ouest. -
© Météo-France

Des orages supercellulaires 

Avant la mi-journée, des orages forts commencent à éclater entre l'Aveyron et la Lozère. D'intenses chutes de grêle sont observées dans ces départements avant midi.

Animation radar des impacts de foudre entre Saint-Etienne, Lyon et Valence et Grenoble au sud
Animation radar des impacts de foudre entre Saint-Etienne, Lyon et Valence et Grenoble au sud - © Météo-France
 

En début d'après-midi un orage très fort frappe Saint-Etienne vers 13h30. Jusqu'à 105 km/h ont été mesurés à la station Grand Clos, sur les hauteurs de la ville (altitude 600 m). 35 mm de pluie (soit 35 litres d'eau par m2) sont tombés à la station, dont une partie sous forme de grêle, en une heure environ. De nombreux dégâts et inondations locales ont été reportés dans la cité stéphanoise.

Une autre cellule particulièrement virulente, à la structure supercellulaire, a transité entre 14 h et 15 h entre le nord de Valence et Chambéry, en passant par Romans-sur-Isère. La ville paye un lourd tribut au passage de cet orage grêligène puissant, d'une durée brève de 15 minutes, qui suffisent à dévaster bon nombre de cultures, des infrastructures, des pare-brises d'automobiles.

Des grêlons gros comme des balles de tennis

L'orage s'accompagne d'impressionnantes chutes de grêle, souvent 2 à 4 cm de diamètre. On mesure même de façon plus remarquable des grêlons de 5 cm voire 6 à 7 cm. Dépasser les 5 cm de diamètre pour un grêlon n'est pas inédit en France, mais le phénomène reste très rare à l'échelle du département.

puissant orage gréligène qui s'est abattu sur Romans-sur-Isère. La taille des plus gros avoisine les 7 cm!
Grêlons lors de l'orage sur Romans-sur-Isère (26). Les plus gros mesurent 7 cm -
© Infoclimat

Les orages qui sont passés sur Lyon et Chambéry se sont ensuite organisés en une ligne de grain rafaleuse, un système plus organisé d'orages multicellulaires, qui a filé rapidement en direction du Génevois et de la frontière Suisse vers 17 h.

De fréquentes rafales entre 90 et 110 km/h ont été observées entre le Bugey, le Nord Isère et les Savoies. On a ainsi relevé : 99 km/h à Sutrieu (01), 103 km/h à Bonneville (74), 105 km/h à St-Etienne/Grand Clos (42), 111 km/h à Usinens (74), 111 km/h à Voiron/Coublevie (38).

Au passage des orages forts, on a mesuré des cumuls de pluie de l'ordre de 20 à 30 mm en quelques dizaines de minutes, ce qui est susceptible de donner un ruissellement significatif, voire des inondations locales. En quelques heures, Météo-France a relevé jusqu'à 79 mm à Vernoux-en-Vivarais (Ardèche), 40 mm à Lyon Saint-Exupéry, 27 mm à Chamrousse (Isère). Il a pu tomber localement en Ardèche une centaine de millimètres de pluie en l'espace de deux heures selon des estimations radar. 

Actualité par Météo-France