Imprimer Envoyer á un ami

USA : la saison des tornades bat son plein

24/05/2019

La configuration météorologique est particulièrement propice aux tornades aux États-Unis, on en a dénombré pas loin de 200 cette semaine dans le centre et l'est du pays.

Une climatologie déjà favorable

Aux États-Unis le mois de mai est véritablement au cœur de la saison des tornades, qui s'étend d'avril à juin. Ce trimestre concentre en effet plus de la moitié des 1 300 tornades annuelles (en moyenne environ 680 tornades d'avril à juin). Le mois de mai est en moyenne le plus actif (280 tornades en moyenne), suivi de juin (245 tornades) et d'avril (155 tornades).

Cette année une configuration météorologique propice

Moyenne du géopotentiel à 500 hPa sur les 23 premiers jours de mai montre un thalweg (courbe en noir) en place des Rocheuses au Mexique, et plus marqué qu'à l'accoutumée en mai
Fig. 1 : la moyenne du géopotentiel à 500 hPa sur les 23 premiers jours de mai montre un talweg (courbe en noir) en place des Rocheuses au Mexique, et plus marqué qu'à l'accoutumée en mai.
(Cliquer sur la carte pour l'agrandir)

À cette saison, il est classique que le jet-stream s'incurve en aval des Rocheuses. On peut en retrouver la signature en géopotentiel à 500 hPa avec un talweg (cf. Fig. 1). Cette configuration météorologique génère habituellement de forts cisaillements de vent et organise de forts contrastes de température à grande échelle (surtout au printemps et en début d'été) entre l'apport chaud et humide venant du Golfe du Mexique, l'air chaud et sec venant du sud des Rocheuses et de l'air frais et sec depuis le nord des Rocheuses.

Ces derniers jours, cette situation météorologique était exacerbée : on trouvait de l'air remarquablement froid pour la saison vers les Rocheuses, (responsable notamment des plus fortes chutes de neige si tard dans la saison depuis 44 ans à Denver 7,6 cm le 20 mai dernier) et de l'air particulièrement chaud et humide en embuscade par le Golfe du Mexique (en moyenne sur les 7 derniers jours entre Corpus Christi et Austin, dans le sud du Texas, l'anomalie de température moyenne dépasse les 3 degrés). Des fronts orageux de grande envergure se sont alors régulièrement mis en place ces derniers jours, produisant des «tornado outbreak» (épisodes orageux donnant de nombreuses tornades en un seul jour).

En une semaine pas loin de 200 tornades

Carte recensant les tornades (en rouge), les fortes rafales de vent (en bleu), les épisodes de grêle (en vert) pour la journée et la nuit du 22 mai 2019
Fig. 2 : carte recensant les tornades (en rouge), les fortes rafales de vent (en bleu), les épisodes de grêle (en vert) pour la journée et la nuit du 22 mai 2019. © NOAA/SPC (National Oceanic and Atmospheric Administration/Storm Prediction Center)

Selon des rapports préliminaires, entre vendredi 16 mai et jeudi 23 mai, au moins 193 tornades se sont produites.

Le Missouri a été très sévèrement touché au cours de la nuit de mercredi 22 à jeudi 23. Une puissante tornade de catégorie EF-3 sur l'échelle de Fujita* (puissance assez rare : seuls 3 % de ces phénomènes atteignent ou dépassent une telle puissance), a traversé la capitale Jefferson City occasionnant des dégâts considérables. On est resté heureusement en deçà de l'exceptionnellement puissante tornade EF5 de Moore (Oklahoma) du 20 mai 2013.

Et ensuite ?

D'autres épisodes de tornades importants sont encore à prévoir la semaine prochaine, avec toujours une situation météorologique très contrastée entre de très fortes chaleurs au sud-est des États-Unis, et une masse d'air restant parfois exceptionnellement fraîche entre la Californie et les Rocheuses.

Par exemple, dès demain samedi, un risque marqué de tornade est envisagé entre l'Arkansas et l'Oklahoma, ce qui est proche de la climatologie du jour (cf. Fig. 3).

Probabilité d'observer une tornade en un point donné (à moins de 40 km à la ronde) le 24 mai (climatologie 1982/2011)     Prévision du Risque de tornade pour la journée et la nuit du samedi 25 mai 2019
Fig. 3, à gauche : probabilité d'observer une tornade en un point donné (à moins de 40 km à la ronde)
le 24 mai (climatologie 1982/2011), et à droite : prévision du Risque de tornade pour la journée et la nuit du samedi 25 mai 2019.© NOAA/SPC (National Oceanic and Atmospheric Administration/Storm Prediction Center)
(Cliquer sur les carte pour les agrandir)

 

* L'échelle Fujita*, conçue en 1971 par deux chercheurs américains Tetsuya Théodore Fujita et Allan Pearson, classe l'intensité des tornades en fonction des dégâts causés de F0 (légers dégâts) à F5 (dégâts incroyables). Une nouvelle échelle de Fujita « améliorée » a été mise en place en 2007. Cette échelle utilise également 6 catégories, de EF0 à EF5 (E comme « enhanced » = améliorée), avec des intervalles de vent différents. 

Actualité par Météo-France