Imprimer Envoyer á un ami

Le coup de vent de « Yukon »

15/05/2019

La dépression nommée YUKON par l'université de Berlin, s'est engouffrée sur le nord du pays mercredi soir, générant de fortes rafales, notamment sur les côtes sud-Bretagne et Vendée, avec des rafales supérieures à 100 km/h.

 



Image satelitte MSG4 et les pluies associées (images Radar) du mercredi 08/05 14h30 au jeudi 09/05 à 07h30 ITC UTC

Yukon , une dépression à la trajectoire très sud pour la saison

La dépression Yukon, (990 hPa) a évolué entre mercredi soir et jeudi matin entre la mer d'Iroise, la Bretagne, le bassin parisien et les Hauts-de-France en se comblant légèrement. Cette trajectoire est assez inhabituelle pour la saison, la période des tempêtes s'établissant pour notre pays, plutôt entre octobre et mars. Au cours du déplacement de la dépression, les rafales de vent se sont établies entre 90 et 110 km/h, avec quelques pointes au-delà de 120 km/h sur les caps exposés où les îles bretonnes et vendéennes.

 



Infographie réalisée par les services de Météo-France le 07/05 à 15 h
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)


Les 139,3km/h observés à Belle Ile-Le Talut (Morbihan) constituent, un record pour la période d'avril à août (d'ordinaire peu propice aux violents coups de vent hors orage) et  les 127,1 km/h mesurés à la Pointe de Chemoulin (Loire-Atlantique), établissent là aussi un record pour la période de mai à août. En région parisienne, les vents ont atteint entre 60 et 95 km/h ; cette dernière valeur mesurée au Bourget, est la deuxième plus forte rafale de vent pour un mois de mai après celle du mémorable orage du 30 mai 1999 (112 km/h).


 

Actualité par Météo-France