Imprimer Envoyer á un ami

Un peu de Sahara dans le ciel de France

24/04/2019

Un phénomène pas si fréquent par son ampleur s'est déroulé ce week-end sur l'Europe et la France. Une « langue » de sable saharien s'est étendue depuis l'Afrique sur l'ensemble de l'Europe. Poussées par un fort vent de sud-ouest, ces poussières se sont retrouvées en altitude et ont formé un large panache qui a traversé notre pays à partir de samedi et jusqu'à aujourd'hui.



Image du satellite Suomi NPP, le 22 avril 2019. © Météo-France.
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Ce phénomène est né de la conjonction de plusieurs facteurs. Les températures élevées en Afrique du nord ont conduit des poussières de sable à s'élever en altitude par convection, c'est-à-dire par un mouvement ascendant de l'air. Ensuite, le sirocco, un vent saharien, a soufflé pour transporter ce sable au-dessus de la Méditerranée. Ces nuées de poussières sont assez fréquentes même s'il est plus exceptionnel de les voir s'étendre aussi loin ainsi sur le nord de l'Europe, chargées d'importantes quantités de sable.




Prévision de l'évolution des aérosols de poussières sur l'Europe de l'Ouest du 21 au 24 avril 2019. © Copernicus.
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

En effet, il peut arriver que ces flux soient souvent perturbés par un courant océanique venant de l'ouest et qui dévie immanquablement la trajectoire du panache vers l'est. A contrario, il peut arriver parfois que les alizés transportent le sable jusqu'aux Antilles.

Pour une fois, les reliquats du Sahara ont traversé l'ensemble du territoire et c'est ainsi que le ciel a pu prendre parfois une belle teinte orangée. Par endroit, des précipitations ont pu se déclarer, permettant au sable de se déverser sur les sols.

Le panache de poussière qui a touché la France a ensuite continué sa route plus au nord en direction des îles Britanniques et de la Scandinavie. Un autre s'est formé qui évolue encore sur l'Europe du sud.


 

 

Actualité par Météo-France