Imprimer Envoyer á un ami

Vers des records d’ensoleillement en février ?

22/02/2019

L'ensoleillement de ce mois de février est excédentaire sur l'ensemble du pays. Cela s'explique par les conditions anticycloniques qui perdurent depuis le 12 février sur la France et favorisent un temps sec et globalement très ensoleillé.

 

Les anomalies positives sont les plus marquées des frontières belges jusqu'à l'Alsace et au nord de la Franche-Comté, entre le sud de la Bourgogne et le nord de la région Auvergne-Rhône-Alpes, ou encore entre les côtes nord de la Bretagne et le Cotentin. Sur ces régions, l'ensoleillement, du 1er au 21 février, est nettement supérieur à une fois et demi l'ensoleillement moyen sur cette période.

Ensoleillement et rapport aux normales sur les 21 premiers jours de février sur les stations du réseau principal où les anomalies positives sont les plus marquées.

 

Le pays va rester sous la protection des hautes pressions jusqu'à la fin du mois. Des records d'ensoleillement pour un mois de février pourraient ainsi être approchés, voire battus. À Strasbourg notamment, il manque seulement 36 heures pour battre le record de février 2008.


Un assèchement des sols


Le cumul mensuel de précipitations de février est largement inférieur aux normales du Sud-Ouest jusqu'au Nord-Est, et autour du golfe du Lion. Ce temps sec se reflète sur l'état des sols. L'indice d'humidité des sols au 21 février est inférieur au premier décile entre le nord de la Bourgogne et l'Alsace, mais aussi sur le nord de l'Auvergne. On se rapproche même des records bas de l'indice sur la Saône-et-Loire, la Côte d'Or, l'Allier et le Puy-de-Dôme.

 

 

Actualité par Météo-France