Imprimer Envoyer á un ami

Passage de la dépression Isaïas

11/02/2019

Dans le sillage de la dépression tempétueuse Erik qui a plus particulièrement concerné les îles Britanniques, puis le Danemark samedi dans une moindre mesure, une autre dépression atlantique nommée Isaïas* a apporté un coup de vent sur une large moitié nord de la France dimanche, qui a gagné le sud-est et la Corse dans la soirée, puis la nuit suivante.

Animation satellite Isaïas
Animation satellite (composition colorée) et champ de pression (analyse du modèle ARPEGE) sur l'Europe entre samedi 9 février 6h et dimanche 10 février 3h (heure locale)

Du vent sur la moitié nord, le sud-est et la Corse

La dépression Isaïas a d'abord progressé sur le proche Atlantique samedi, dans le sillage de la dépression principale et très creuse nommée Erik, évoluant au large de l'Écosse à la mi-journée. Puis, entre samedi soir et dimanche en fin de journée, Isaïas a circulé entre la pointe bretonne et le nord de l'Allemagne tout en se creusant, son centre pointant à 987 hPa à la mi-journée sur le nord des Pays-Bas.

Les rafales maximales ont le plus souvent atteint 70 à 85 km/h dans l'intérieur des terres sur le nord-ouest du pays**, un cran au-dessus sur un quart nord-est, où des rafales supérieures à 85 km/h ont été plus fréquemment observées (92 km/h à Nancy notamment). On a également relevé quelques rafales au-delà de 100 km/h (cf. tableau 1) : 108 km/h à Chouilly (Marne), 106 km/h à Aubigny-sur-Cher (Cher) et 104 km/h à Lons-le-Saunier (Jura).

Avec le décalage de l'axe dépressionnaire vers l'est, dans la soirée et la nuit de dimanche à lundi, le coup de vent a  gagné le sud-est du pays et tout particulièrement la Corse (cf. tableau 2). De violentes rafales ont ainsi été mesurées sur les caps les plus exposés : 175 km/h à Cagnano en Haute-Corse, 156 km/h au Cap Corse, et 113 km/h à Bastia.

Animation du vent moyen (symboles de type "barbule" en bleu indiquant la direction et la force du vent à 10 m) et des rafales de vent (à 10 m) relevées sur le réseau de mesures de Météo-France entre le samedi 9 février à 19h locales et le lundi 11 février à 10h locales (par pas de temps de 3 heures).
Animation du vent moyen (symboles de type "barbule" en bleu indiquant la direction et la force du vent à 10 m) et des rafales de vent (à 10 m) relevées sur le réseau de mesures de Météo-France entre samedi 9 février à 19h locales et lundi 11 février à 10h locales (par pas de temps de 3 heures).
© Météo-France (Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)


Vers des conditions durablement anticycloniques

À l'arrière d'Isaïas, le soleil fera son retour sur l'ouest du pays cet après-midi. Ces conditions anticycloniques se maintiendront toute la semaine et les conditions ensoleillées l'emporteront souvent sur les nuages bas et les grisailles hivernales. Une masse d'air relativement doux envahira le pays et les températures seront en hausse progressive ces prochains jours, le plus souvent de 2 à 4 degrés au-dessus des normales en seconde partie de semaine.

Tableau 1 : quelques rafales maximales supérieures à 100 km/h relevées sur une large moitié nord au cours du dimanche 11 février

Rafales maximales supérieures à 100 km/h relevées sur une large moitié nord au cours du dimanche 11 février

Tableau 2 : rafales maximales relevées sur le littoral du sud-est entre la soirée de dimanche 10 et la fin de matinée du lundi 11

rafales maximales relevées sur le littoral du sud-est entre la soirée de dimanche 10 et la fin de matinée du lundi 11

* ainsi nommée par Météo-France
** Sur la Bretagne, des rafales plus fortes ont localement été relevées sur les caps exposés : 127 km/h à Brignogan, 119 km/h sur l'île de Groix, 115 km/h à la Pointe de Penmarch.

Actualité par Météo-France